Gennevilliers : les salariés de Chèque déjeuner passent en mode coopératif

Groupe Up (Groupe Chèque Déjeuner)
> Gennevilliers : les salariés de Chèque déjeuner passent en mode coopératif

Publié le mercredi 16 décembre 2015

Des bâtiments immenses, un campus ultramoderne, à deux pas de l’A86 : le groupe Up s’étend sur la zone des Louvresses, à Gennevilliers. Ce groupe, tout le monde le connaît, au moins sous son ancien nom, Chèque déjeuner, abandonné parce que trop franco-français. Ce 3e émetteur de titres de paiement au monde -derrière Sodexo et Edenred- est aussi l’une des plus importantes coopératives de France.

Et en cette fin d’année, plus de 350 salariés de filiales françaises -Cadhoc, Chèque Domicile, Chèque Lire…- s’apprêtent à changer de statut, passant d’employé à acteur, en intégrant la Scop (NDLR : Société coopérative et participative) déjà formée par les 350 actionnaires-salariés de la maison mère, la société Chèque déjeuner. « Au final, 70 % des personnels français seront en Scop », détaille Catherine Coupet, la PDG, qui a pris les commandes de Up il y a un an, après 27 ans dans le groupe.


Voir en ligne : Le Parisien du 14/12/15 par Olivier Bureau

Vous avez apprécié cet article ? Soutenez Ressources Solidaires :

Participer

Notez cet article et partagez-le avec votre réseau

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Territoires d’ESS

Mots clés

Ailleurs sur le site...

Proposer un contenu

Offres en cours

Postuler à une offre Diffuser une offre

Réseaux sociaux