Grande Conférence de la Santé : L’Uniopss et ses adhérents regrettent l’absence de mesures concrètes sur deux axes prioritaires

Union Nationale Interfédérale des Œuvres et organismes Sanitaires et Sociaux
> Grande Conférence de la Santé : L’Uniopss et ses adhérents regrettent l’absence de mesures concrètes sur deux axes prioritaires

Publié le mardi 16 février 2016

Présente à la Grande Conférence de la Santé réunie le 11 février par Manuel Valls, l’Uniopss a rappelé les propositions qu’elle a soutenues, avec ses adhérents, durant les travaux préparatoires et au sein d’une contribution écrite commune. Deux idées force : lutter contre les inégalités territoriales et sociales en santé pour favoriser un égal accès de tous à la santé, et développer l’articulation entre les formations médicales, paramédicales, sociales et médico-sociales. Si l’Uniopss se réjouit d’avoir pu intervenir directement en séance sur le premier point, elle regrette, avec ses adhérents, le manque de mesures concrètes sur ces axes prioritaires.

En matière de lutte contre les inégalités sociales et territoriales de santé, la formation peut jouer un rôle crucial. L’Uniopss a tout particulièrement insisté sur la nécessité d’une meilleure articulation entre les différents métiers médicaux, paramédicaux, et ceux du travail social et médico-social.

Elle a également rappelé les propositions communes des associations et organisations de solidarité pour renforcer la qualité de la formation des professionnels de santé, parmi lesquelles : introduire des formations croisées entre les professionnels du secteur sanitaire et ceux des secteurs social et médico-social ; former les professionnels à travailler avec l’usager-acteur ; généraliser les formations des professionnels de santé à la prévention, l’éducation, et la promotion de la santé…

Cette reconnaissance réciproque entre les professionnels du secteur de la santé et ceux de la solidarité en général permettra notamment de favoriser leur compréhension des parcours de santé pour chaque personne et de développer le travail en réseau sur les territoires, dans le cadre des projets territoriaux de santé.

Pierre Micheletti, président de la Commission santé de l’Uniopss, est intervenu au nom de l’Uniopss et de ses adhérents pour rappeler l’importance de la lutte contre les inégalités sociales et territoriales de santé lors des tables rondes. L’Uniopss salue notamment la reprise, lors de la synthèse des travaux de la journée, de certains de ses arguments. Les associations regrettent néanmoins que l’ensemble de leurs propositions n’aient pas donné lieu à des mesures concrètes lors des annonces de Marisol Touraine et de Manuel Valls.

L’Uniopss et ses adhérents resteront mobilisés sur la suite des travaux pour défendre leurs propositions.

Vous avez apprécié cet article ? Soutenez Ressources Solidaires :

Participer

Notez cet article et partagez-le avec votre réseau

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Valérie Mercadal (UNIOPSS)

Mots clés

Ailleurs sur le site...

Proposer un contenu

Offres en cours

Postuler à une offre Diffuser une offre

Réseaux sociaux