Grands Prix de la finance solidaire 2017 - Quel projet solidaire fera battre le cœur du public ?

Finansol
> Grands Prix de la finance solidaire 2017 - Quel projet solidaire fera battre le cœur du public ?

Publié le vendredi 29 septembre 2017

Les Grands Prix de la finance solidaire reviennent ! A l’occasion de cette 8ème édition, Finansol et Le Monde invitent les internautes à voter du 26 septembre au 6 octobre pour leur projet « coup de cœur ». Ainsi, quatre entreprises solidaires ont été sélectionnées : Les Petites Cantines, les AMIS du Cambouis, Le Bois de Deux Mains et Le Poulailler.

Quatre acteurs engagés qui créent du lien social, oeuvrent en faveur de la réinsertion et qui ont réussi à concrétiser leur projet grâce à la finance solidaire.

Pour qui le public va-t-il voter ? Rendez-vous le mardi 7 novembre pour connaître le lauréat !

Du 26 septembre au 6 octobre 2017, rendez-vous sur www.lemonde.fr/prix-finance-solidaire/
pour voter pour l’un des quatre nominés !

Les 4 nominés pour le « Prix Coup de cœur du public » sont…

- Les Petites Cantines
Alors que 70% des citadins reconnaissent avoir déjà souffert de la solitude, Les Petites Cantines proposent aux Lyonnais de se mettre à table entre voisins. L’occasion de faire se rencontrer des habitants aux âges et parcours de vie différents et de redynamiser le lien de proximité. Tout est fait pour que, dans une ambiance chaleureuse, un échange respectueux et bienveillant puisse se faire entre des publics variés. Ce restaurant participatif est pour cela animé par un maître de maison qui supervise la préparation du repas. Basé sur un prix libre suggéré à 9 euros, et réalisé par les habitants qui le souhaitent avec des produits locaux et bio, celui-ci est ouvert à tous.
En 8 mois, plus de 3 000 adhérents et plus de 500 personnes ont rejoint l’équipe de cuisine participative.
- AMIS du Cambouis
Situés dans la zone rurale de Saint-Maixent-l’Ecole (79), les AMIS (Association de Mécanique Impliquée Solidairement) du Cambouis ont pour objectif de permettre au plus grand nombre, notamment aux plus défavorisés, d’accéder à la mobilité par l’acquisition, l’entretien et/ou la réparation de leur véhicule. L’association propose au sein de son garage solidaire : des tarifs d’adhésion et de prestations différenciés selon les revenus, du « self garage », des ateliers d’initiation à la mécanique en petits groupes et de la vente de véhicules à faible coût (issus de dons).
Ce garage solidaire est ouvert à tous, sans condition ni distinction, favorisant ainsi la mixité et le lien social. En un an, l’association a fédéré 250 adhérents, dont 50% sont bénéficiaires de minima sociaux.
- Le Bois de Deux Mains
L’association Le Bois de Deux Mains valorise de façon originale les déchets bois du pays soissonnais, un territoire qui connaît des taux de chômage élevés et un mouvement de désertification rurale. Sa devise : “Garder sur notre territoire les déchets que nous produisons pour créer de la valeur et des emplois locaux”.
La structure collecte auprès des particuliers, des déchetteries, des entreprises et des collectivités, des meubles et du bois destinés à être jeté. Ces déchets sont ensuite transformés au sein d’un Atelier Chantier d’Insertion puis sont vendus sous la marque « SEVE, le mobilier qui a du sens ». La revalorisation du bois en fin de vie permet à des personnes en difficultés sociales et professionnelles de retrouver un emploi.
22 salariés en insertion ont ainsi été embauchés en 2016, 150 tonnes de bois et meubles ont été collectées en 15 mois et plus de 300 meubles ont été vendus en seulement un an.
- Le Poulailler
Implanté à Saint Pierre Roche, une commune de 400 habitants à 30 minutes de Clermont-Ferrand, Le Poulailler est un café-restaurant qui organise des actions culturelles et propose du spectacle vivant en milieu rural (concerts, conférences, soirées d’échange de savoir-faire, théâtre, cirque, ateliers de dessin, ateliers de bricolage participatifs…). Le Poulailler se veut ainsi être un véritable lieu de vie et un service culturel de proximité.
En 2016, 126 animations ont été proposées, permettant d’accueillir 4 300 personnes et pas moins de 236 artistes. Le Poulailler enregistre ainsi une moyenne de 110 « clients » par semaine, alors qu’il n’est ouvert que trois soirs par semaine et que la commune ne compte que 400 habitants. De plus, il s’inscrit dans une véritable logique de développement du territoire grâce à des partenariats avec les structures locales de proximité (lycée agricole, ESAT, associations, office de tourisme, mairie…).

Pour la deuxième année consécutive, ces quatre nominés au Prix « Coup de cœur du public » des Grands Prix de la finance solidaire sont mis en scène par Martin Vidberg, dessinateur et scénariste de bande dessinée – notamment de « L’actu en patates » sur le site du Monde.fr.


Voir en ligne : En savoir plus ?

Vous avez apprécié cet article ? Soutenez Ressources Solidaires :

Participer

Notez cet article et partagez-le avec votre réseau

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Dounia Ait-maamar (Finansol)

Mots clés

Ailleurs sur le site...

Proposer un contenu

Offres en cours

Postuler à une offre Diffuser une offre

Réseaux sociaux