Industrie du jouet : les violations des droits humains perdurent dans les usines chinoises

Peuples Solidaires
> Industrie du jouet : les violations des droits humains perdurent dans les usines chinoises

Publié le jeudi 20 novembre 2014

Notre partenaire, le China Labor Watch (CLW), publie aujourd’hui un nouveau rapport d’enquête sur les conditions de travail dans l’industrie du jouet en Chine. Menées dans quatre usines produisant des jouets pour Mattel, Disney, Hasbro, Crayola et d’autres grandes marques internationales de jouet, ces enquêtes révèlent des violations persistantes des droits humains au travail et de l’éthique.

L’enquête menée de juin à novembre 2014 s’est intéressée aux conditions de travail dans quatre usines situées dans le Guangdong, en Chine : Mattel Electronics Dongguan (MED), Zhongshan Coronet Toys (Coronet), Dongguan Chang’an Mattel Toys 2nd Factory (MCA), et Dongguan Lung Cheong Toys (Lung Cheong).

Les enquêteurs du CLW ont enquêté de manière clandestine dans et aux abords de ces quatre usines. Ils révèlent une multitude de violations des droits des travailleurs et de l’éthique, parmi lesquelles : des heures de travail supplémentaires excessives (jusqu’à 120 heures par mois) ; des salaires impayés ; le versement incomplet des cotisations sociales ; les conditions de vie et d’hébergement indignes ; la pollution de l’environnement ; des fraudes auprès des auditeurs ; l’absence de mécanismes effectifs de représentation des travailleurs ; l’absence d’examen médicaux malgré les conditions de travail dangereuses ; l’absence ou l’insuffisance de matériel de protection adéquat et la vétusté des machines.

En 2007, une précédente série d’enquêtes du CLW avait déjà mis en lumière des violations similaires. L’année dernière encore, Peuples Solidaires obtenait l’envoi de plus de 60 000 messages de protestation à la direction de Mattel. Or, non seulement les dernières enquêtes réalisées par le CLW ne montrent pas d’amélioration des conditions de travail, mais elles en suggèrent même une détérioration.

« En jouant sur la concurrence sauvage que se livrent les usines chinoises entre elles, et en imposant à la fois des normes strictes en matière de qualité et des prix de production bas à leurs fournisseurs et sous-traitants, les entreprises donneuses d’ordre font du coût du travail, et donc des ouvriers en bout de chaîne, la variable d’ajustement principale de ce système » dénonce Li Qiang, Directeur du CLW.

Peuples Solidaires-ActionAid s’apprête à lancer une nouvelle campagne pour appeler Mattel, l’une des marques de jouets mises en cause par ces enquêtes, à prendre enfin ses responsabilités et à mettre fin aux violations observées de manière récurrente dans les usines fabriquant ses produits en Chine.

Vous avez apprécié cet article ? Soutenez Ressources Solidaires :

Participer

Notez cet article et partagez-le avec votre réseau

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Fanny Gallois (Peuples Solidaires)

Mots clés

Ailleurs sur le site...

Proposer un contenu

Offres en cours

Postuler à une offre Diffuser une offre

Réseaux sociaux