« J’étais ouvrière et je suis toujours ouvrière »

Union Régionale des SCOP (Midi-Pyrénées)
> « J’étais ouvrière et je suis toujours ouvrière »

Publié le lundi 5 décembre 2016

La seule fois où Nathalie Boyer a vécu ailleurs qu’à Montredon-Labessionnié, c’était pour sa première année de fac. Elle avait 19 ans et commençait des études en technico-commercial. « J’étais en colocation à Ramonville, près de Rangueil. Je ne m’y suis pas faite » résume-t-elle. Depuis, elle n’a jamais imaginé une seconde vivre ailleurs qu’à Montredon, le village où elle est née, où elle a grandi et où elle a toujours voulu travailler.

Aujourd’hui, à bientôt 50 ans, il lui arrive d’aller à pied travailler, à trois kilomètres de sa maison, à La Maille au personnel. C’est l’entreprise qui depuis trente ans l’emploie. Enfin « l’emploie », façon de parler parce que, depuis sept ans, Nathalie Noyer travaille pour elle comme six autres salariés. Ceux qui, après un deuxième et douloureux dépôt de bilan, ont pris le risque de racheter l’entreprise pour la gérer en scop (société coopérative de production). Sur les sept, six sont d’anciens cadres de l’entreprise. Nathalie Boyer est l’unique actionnaire qui venait de l’atelier.


Voir en ligne : La Dépêche du 26/1116 par Martine Lecaudey

Vous avez apprécié cet article ? Soutenez Ressources Solidaires :

Participer

Notez cet article et partagez-le avec votre réseau

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Territoires d’ESS

Mots clés

Ailleurs sur le site...

Proposer un contenu

Offres en cours

Postuler à une offre Diffuser une offre

Réseaux sociaux