JobTeaser révèle les principaux critères de sélection des jeunes dans leur recherche de stage

Recrutement / Recherche / Employabilité
> JobTeaser révèle les principaux critères de sélection des jeunes dans leur recherche de stage

Publié le lundi 27 mars 2017

A l’heure où les étudiants recherchent leur futur stage ou formation, JobTeaser, 1ère plateforme de recrutement en Europe, révèle les résultats de son sondage réalisé en février auprès de jeunes âgés de 20-35 ans sur « leur stage idéal ».

Cette étude démontre les attentes de cette génération à l’égard de leurs expériences en stage.

Résultat : sans surprise, le stage de 6 mois en France débouchant sur un CDI reste plébiscité par les jeunes. Néanmoins, le choix du stage ne dépend pas toujours des perceptives d’embauche mais davantage de l’intérêt des missions proposées.

Les principaux résultats de l’enquête

La France pour faire son stage idéal
Sans grande surprise, le stage idéal se déroule en France pour près de 46% des jeunes interrogés, contre 34% à l’international et 20% en Europe.

Ainsi, près de la moitié des étudiants préfèrent rester en France pour effectuer leur stage. Cette donnée vient ainsi contredire les idées reçues sur le phénomène de la fuite des cerveaux - jeunes diplômés français partant à l’étranger pour leur carrière professionnelle. Contrairement à ce que les analystes évoquent, les jeunes restent attachés à la France.

CDI, la continuité du stage idéal
Pour 77% des étudiants interrogés, le stage idéal débouche sur un CDI. Le CDD et le contrat de professionnalisation arrivent derrière avec chacun 11,5%.

Un résultat qui n’est pas surprenant au vu de l’envie des étudiants de concilier stabilité dans leur travail, perceptives d’évolution et reconnaissance dans le travail effectué.

L’intérêt de la mission
Près de la moitié des jeunes (51%) privilégient l’intérêt de la mission du stage. Ce chiffre révèle que l’apprentissage de nouveaux métiers ou de nouvelles méthodes de travail est devenu le critère majeur, bien loin devant les autres.

L’environnement de travail, qui regroupe les méthodes, l’ambiance et les codes de l’entreprise, est aussi très important. 30% des jeunes se disent encore très sensibles à ce critère, ce qui montre bien que l’épanouissement au travail est de plus en plus recherché par les nouvelles générations.

Enfin, l’aspect « carriériste » et « tremplin » du stage arrivent très loin derrière : seuls 11% des jeunes interrogés choisissent leur stage pour enrichir leur CV et 8% uniquement le choisissent en fonction des perceptives d’embauche.

L’insertion professionnelle
Dans la continuité du regard que les jeunes étudiants portent sur l’intérêt des missions durant leur stage, ils sont 62% à souhaiter apprendre de nouveaux métiers et être en charge de nouvelles missions. Ce résultat souligne parfaitement la curiosité et l’envie de découverte qui caractérise leur génération.

Dans le même esprit, 25% des étudiants interrogés considèrent que le stage idéal doit aider à déterminer leur orientation professionnelle, d’où leur choix de « toucher à tous les postes et apprendre sur le terrain ». 13% d’entre eux préfèrent mettre en pratique leurs connaissances déjà acquises, preuve que le stage est l’élément qui permet de peaufiner et préciser son projet professionnel.

6 mois, période idéale pour un stage
Pour une large majorité des étudiants (84%), le stage idéal dure 6 mois. Cette période est jugée idéale pour s’imprégner du poste et des missions confiées, mais aussi pour favoriser la proactivité et l’autonomie des jeunes. Un stage de 6 mois est ainsi le compromis entre une période de 2/3 mois, trop courte pour apprendre et endosser de vraies responsabilités, et d’une année, considérée comme trop longue pour une expérience qui doit rester avant tout une période d’apprentissage et de découverte.

Une gratification à la hauteur de leur investissement
Selon nos étudiants et jeunes diplômés, le salaire de stage minimum devrait être en moyenne de 978 euros. Une gratification qui est plus élevée que celle en vigueur environ 540 euros.

Le montant de la gratification préconisée par les jeunes sondés met en exergue le fait qu’ils considèrent que leur rôle va au delà de celui du simple stagiaire. Il est un collaborateur à part entière avec des responsabilités. Sa rémunération doit être représentative de son investissement personnel et de la valeur ajoutée qu’il apporte à l’entreprise.

Néanmoins, ils sont conscients que leur statut d’apprenant leur permet difficilement de prétendre à un vrai salaire.

Etude inédite JobTeaser.com menée auprès d’une centaine de jeunes étudiants

Vous avez apprécié cet article ? Soutenez Ressources Solidaires :

Participer

Notez cet article et partagez-le avec votre réseau

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Guillaume Chocteau (Ressources Solidaires)

Mots clés

Ailleurs sur le site...

Proposer un contenu

Offres en cours

Postuler à une offre Diffuser une offre

Réseaux sociaux