Journée de la femme : Finansol met les femmes de l’ESS à l’honneur

Finansol
> Journée de la femme : Finansol met les femmes de l’ESS à l’honneur

Publié le mardi 1er mars 2016

Plus de 2/3 des salariés de l’ESS sont des femmes

Aujourd’hui, il est un secteur de l’économie qui fait place aux femmes : l’Economie sociale et solidaire ! Alors que les femmes constituent 48% de la population active en France [1], elles sont en effet mises à l’honneur au sein de l’ESS puisqu’elles représentent plus de 2/3 des salariés dans ce secteur (67,7%) [2]. C’est donc naturellement qu’à l’occasion de la Journée de la Femme, Finansol, acteur central de la finance solidaire en France, a décidé de mettre en lumière des personnalités féminines qui innovent chaque jour au sein de l’ESS et de la finance solidaire :

- Cécile Galoselva, Fondatrice de Etic®
« Dès le démarrage, les acteurs de la finance solidaire tels Phitrust, Garrigue et les CIGALES ont cru en ETIC® »

  • Pouvez-vous présenter votre activité et votre parcours en quelques mots ? Enfant de la république, de mes quartiers d’origine à un MBA à l’université d’Oxford, je suis passionnée par l’entrepreneuriat social. J’ai créé ETIC® – Foncièrement Responsable en 2010 pour offrir des bureaux mutualisés de qualité aux acteurs du développement durable.
  • Comment les acteurs de la finance solidaire vous ont-ils soutenus dans votre démarche d’entrepreneuriat ? Mon activité est très gourmande de capitaux, dès le démarrage, les acteurs de la finance solidaire tels Phitrust, Garrigue et les CIGALES ont cru en ETIC® et ont apporté du capital afin de nous permettre d’acheter et rénover notre premier espace pour les associations, MUNDO-M à Montreuil. D’autres acteurs les ont rejoints dans notre phase de développement, comme par exemple la Société d’Investissement de France Active, Amundi et le Comptoir de l’Innovation. Cela nous a permis de financer trois autres projets : Les Ateliers de Castres, le Château de Nanterre et Hévéa à Lyon… Notre essor a également été facilité par des partenaires bancaires comme le Crédit Coopératif, La Nef et Triodos.
  • Vos 3 conseils à une femme qui souhaite entreprendre dans le secteur de l’ESS ? Foncez, suivez votre vision ! Soyez fière de votre genre ! Rejoignez des réseaux pour éviter la solitude de la dirigeante : Entrepreneurs d’Avenir, CJD, Mouves, PWN…
  • Quel est votre meilleur souvenir d’entrepreneuse ou anecdote ? Les prix : du Grand Prix Talents des cités en 2011 au trophée Femmes en Or en 2015, ETIC et moi avons été reconnues et chaque cérémonie re-booste le moral et me permet de continuer à me battre pour mes valeurs, mes idées et mon projet ! www.etic.co

- Muriel Robine, Présidente de l’association Coverdressing
« L’accompagnement de Haute-Normandie Active, au-delà du financement apporté, nous a permis de nous poser les bonnes questions »

  • Pouvez-vous présenter votre activité et votre parcours en quelques mots ? Les fondations de notre association COVER se sont construites sur les constats que j’ai pu faire en rédigeant un Mémoire de Master 2 sur « La mode comme outil d’inclusion des personnes en situation de handicap ». Trouver à s’habiller « comme les autres » relève du défi lorsqu’on a des contraintes du fait d’une mobilité réduite. Et faire son shopping vestimentaire n’est pas simple quand on ne voit pas, qu’on n’entend pas, qu’on ne peut pas lire. J’ai fait de belles rencontres en enquêtant sur le sujet, qui ont souhaité que l’on travaille tous ensemble à des solutions. C’est ainsi que sont nés la belle équipe de COVER et ses projets de webzine, de label Bien à Porter et d’étiquette vestimentaire innovante.
  • Comment les acteurs de la finance solidaire vous ont-ils soutenus dans votre démarche d’entrepreneuriat ? L’accompagnement de Haute-Normandie Active, au-delà du financement apporté, nous a permis de nous poser les bonnes questions alors que nous n’étions qu’au début, encore un peu flou, de notre projet. Une rationalisation alors nécessaire de nos objectifs, stratégies et méthodes pour bien solidifier nos bases ! L’esprit bienveillant, mais néanmoins très critique du chargé de mission, nous a aidé à passer les premières turbulences d’un projet ambitieux.
  • Vos 3 conseils à une femme qui souhaite entreprendre dans le secteur de l’ESS ? Le premier, c’est d’être tenace : lorsqu’on porte un projet innovant et complexe, il faut commencer par déconstruire les préconçus de nos interlocuteurs, qui de plus n’ont bien souvent que trop peu de temps à vous accorder. Le second, c’est de ne pas douter de soi. Les femmes, je crois, ont une plus grande faculté que les hommes à écouter les autres et à les prendre en compte, ce qui amène à se poser souvent beaucoup de questions parfois déstabilisantes. Il faut considérer cette capacité à écouter et à se réinterroger comme une force, qui permet de maitriser toutes les facettes du projet. Enfin, je pense qu’il faut se dire que l’on peut changer vraiment le monde, même par le petit angle de notre projet. Entreprendre, c’est agir et donc influer sur ce qui nous entoure. En développant un projet social et solidaire, on contribue concrètement à construire un monde meilleur.
  • Quel est votre meilleur souvenir d’entrepreneuse ou anecdote ? Il y en a beaucoup. Il y a une sorte d’exaltation à construire à plusieurs un projet qui nous tient à cœur et nous relie. A titre individuel, c’est sans-doute le déjeuner à l’Elysée avec le Président de la République en mai 2014 : quand le chef de l’Etat remarque votre projet et veut en savoir plus, veut connaître votre vision de la société, c‘est une sacrée reconnaissance qui rejaillit sur vous et votre équipe. Le plus difficile dans ces cas-là, c’est d’essayer de vider son assiette. www.coverdressing.com

- Magalie Jost et Sybille Chapron, Co-dirigeantes de Nature & Aliments
« Les acteurs de la finance solidaires font partie du pool bancaire de l’entreprise et nous avons des parts sociales à la NEF comme au Crédit Coopératif »

  • Pouvez-vous présenter votre activité et votre parcours en quelques mots ? Nous sommes deux jeunes femmes associées pour la direction de Nature et Aliments. Sybile a un parcours aval, d’ingénieur agroalimentaire. Après une expérience chez les œufs Geslin, elle a rejoint l’équipe de Nature et Aliments en 2006 au poste de responsable de production. En 2011 Sybile s’est associée avec moi, Magalie, pour la reprise de l’entreprise. Pour ma part, j’ai un parcours amont, je suis ingénieur des techniques agricoles. Après un parcours dans le développement, j’ai rejoint la CCMSA pour travailler sur le risque chimique pour les agriculteurs et leurs salariés et en 2009, j’ai rejoint Nature et Aliments.
  • Comment les acteurs de la finance solidaire vous ont-ils soutenus dans votre démarche d’entrepreneuriat ? Les acteurs de la finance solidaires font partie du pool bancaire de l’entreprise et nous avons des parts sociales à la NEF comme au Crédit Coopératif. Lors de la construction de notre nouvelle usine, nous avons solliciter les deux structures pour compléter notre pool bancaire.
  • Vos 3 conseils à une femme qui souhaite entreprendre dans le secteur de l’ESS ? Premier conseil, chercher le réseau existant sur la ville où est la personne : exemples ECOSSOLIES sur Nantes, ensuite se rapprocher de la NEF pour financer le projet, enfin inscrire la démarche ESS dans l’ADN de son entreprise pour avoir une cohérence globale.
  • Quel est votre meilleur souvenir d’entrepreneuse ou anecdote ? Comme anecdote, je dirais avoir croisé mon associée actuelle durant nos études lors d’une rencontre inter ENIT sur Bordeaux et se retrouver une dizaine d’années plus tard, s’associer sans se connaître et pourtant former un beau binôme de femmes dirigeantes aux valeurs solidaires !! www.nature-aliments.com

Vous avez apprécié cet article ? Soutenez Ressources Solidaires :

Participer


[2Source CNCRES page 8

Notez cet article et partagez-le avec votre réseau

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Guillaume Chocteau (Ressources Solidaires)

Mots clés

Ailleurs sur le site...

Proposer un contenu

Offres en cours

Postuler à une offre Diffuser une offre

Réseaux sociaux