Journée internationale de la femme : l’économie sociale et solidaire (ESS) avance

Conseil national des chambres régionales de l’économie sociale et solidaire
> Journée internationale de la femme : l’économie sociale et solidaire (ESS) avance

Publié le mercredi 8 mars 2017

Le Conseil supérieur de l’Économie sociale et solidaire (CSESS) a adopté, le 7 février 2017, le premier rapport sur l’égalité entre les femmes et les hommes. En effet, l’article 4-V de la loi sur l’économie sociale et solidaire du 31 juillet 2014 prévoit que le CSESS est chargé d’établir, tous les trois ans, un rapport sur l’égalité entre les femmes et les hommes dans l’ESS et de formuler des propositions. Ce rapport porte sur la gouvernance de l’ESS, l’égalité dans l’emploi et les métiers, la création d’entreprises et initiatives au féminin, et les moyens pour rassembler, soutenir et dynamiser les ressources existantes pour l’égalité entre les femmes et les hommes dans l’ESS.

« Parmi les onze propositions, deux ont un caractère plus systématique que d’autres :
- la proposition donnant l’objectif d’atteindre la représentation équilibrée des femmes et des hommes égale au moins à 40% des sièges attribués à chaque sexe, dans les instances dirigeantes élues des entreprises de l’ESS ;
- la proposition pour la mise en œuvre d’un Observatoire dynamique de l’égalité et la parité femmes hommes dans l’ESS, clé de voute des propositions, garante de leur mise en œuvre. »

La journée internationale de la femme est l’occasion pour le Conseil National des Chambres Régionale de l’Economie Sociale et Solidaire (CNCRESS) d’affirmer sa volonté d’influer dans son propre réseau pour faire évoluer les faits. En effet, dans la gouvernance des associations, « les femmes sont majoritairement secrétaires générales (60% de secrétaires), tandis que les présidences restent à 66% occupées par des hommes (34% de femmes présidentes) ».

L’une des principales préconisations du rapport sur l’égalité entre les femmes et les hommes est de créer un Observatoire dynamique de l’égalité et de la parité femmes hommes dans l’ESS. Un comité de pilotage et conseil spécifique au sein de l’Observatoire national de l’ESS, porté par le CNCRESS, serait créé permettant la production et l’analyse d’indicateurs et statistiques sexués pour l’ESS. Pour les contributeurs de ce rapport « cet observatoire est indispensable pour sensibiliser, légitimer et fonder l’action à venir ».

D’autre part, le CNCRESS et les CRESS ne manqueront pas de porter la mise en œuvre du Guide sur les conditions d’amélioration continue des bonnes pratiques des entreprises de l’ESS auprès de leurs membres et des partenaires sur les territoires. Ils seront particulièrement attentifs à promouvoir l’égalité hommes femmes dans les entreprises de l’ESS.

Vous avez apprécié cet article ? Soutenez Ressources Solidaires :

Participer

Notez cet article et partagez-le avec votre réseau

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Laurence Delort (CNCRES)

Mots clés

Ailleurs sur le site...

Proposer un contenu

Offres en cours

Postuler à une offre Diffuser une offre

Réseaux sociaux