L’AIAF s’achève, poursuivons la mobilisation en 2015

Coordination SUD
> L’AIAF s’achève, poursuivons la mobilisation en 2015

Publié le mardi 16 décembre 2014

Dans le cadre de l’Année internationale de l’agriculture familiale, Coordination SUD et la Confédération paysanne organisent un forum international des sociétés civiles, les 17 et 18 décembre 2014 à Lyon. Un moment unique pour dresser le bilan des engagements de la France en la matière, porter les positions des sociétés civiles du Nord et du Sud et définir des pistes d’actions pour 2015.

Accusée à tort d’être passéiste et archaïque, l’agriculture familiale paysanne est pourtant la mieux à même de répondre aux défis du XXIe siècle face aux crises sanitaires, alimentaires, énergétiques, climatiques, environnementales et sociales.

L’agriculture familiale paysanne est bien plus qu’un simple modèle d’économie agricole. C’est un levier pour réduire l’insécurité alimentaire et nutritionnelle. Si elle est suffisamment encouragée et soutenue, elle est en mesure de nourrir la population mondiale, et le sera encore en 2050 lorsque la planète comptera 9 milliards d’habitants. Elle est une source irremplaçable de diversité culturelle et de savoirs des peuples, susceptibles de renforcer la capacité de nos sociétés à s’adapter aux changements que nous vivons tous. Ce modèle agricole est propice à la préservation de l’environnement grâce à une gestion durable des ressources naturelles.

« L’agriculture familiale est le premier pourvoyeur d’emploi au monde. Confisquer des terres et des marchés de produits alimentaires au nom de la compétitivité est criminel pour des populations spoliées qui n’ont pas d’autres alternatives pour subsister » explique Claude Cellier, secrétaire national de la Confédération paysanne en charge des questions internationales.

« Pourtant, les obstacles au renforcement des agricultures familiales paysannes sont légion : règles inéquitables du commerce international, accaparements des ressources naturelles, soutien d’un modèle basé sur l’agrobusiness, éviction des populations paysannes au profit des monocultures ou de l’industrie minière », rappelle Bernard Pinaud administrateur de Coordination SUD et délégué général du CCFD-Terre Solidaire.

Des décisions politiques fortes sont nécessaires !

2014 a été proclamée par les Nations unies : Année internationale de l’agriculture familiale. L’objectif est de promouvoir et de renforcer les agricultures familiales partout dans le monde.

« Mais pour constituer une réussite, cette année ne doit pas se limiter à un temps de célébration. Elle doit se traduire par des engagements politiques qui donnent lieu à des actes concrets pour 2014, mais aussi surtout pour les années à venir » souligne Jean-Louis Vielajus, président de Coordination SUD.

C’est dans le cadre de cette année de mobilisation, que Coordination SUD et la Confédération paysanne organisent le 17 et 18 décembre 2014, le Forum des sociétés civiles sur les agricultures paysannes à l’Hôtel de Région Rhône-Alpes, à Lyon.

Ce Forum réunira des ONG, des organisations paysannes du Nord et du Sud et des représentants des pouvoirs publics. Il aura pour but de porter les positions de la société civile en faveur du renforcement des agricultures familiales, de dresser un bilan des engagements de la France en 2014 et de définir des pistes de travail pour 2015, afin de promouvoir ces agricultures familiales au niveau international.

Vous avez apprécié cet article ? Soutenez Ressources Solidaires :

Participer

Notez cet article et partagez-le avec votre réseau

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Coordination SUD

Mots clés

Ailleurs sur le site...

Proposer un contenu

Offres en cours

Postuler à une offre Diffuser une offre

Réseaux sociaux