L’Association française de football amateur (AFFA) rejoint le CNEA

Conseil National des Employeurs d’Avenir
> L’Association française de football amateur (AFFA) rejoint le CNEA

Publié le mardi 28 octobre 2014

L’Association Française de Football Amateur (AFFA) vient d’adhérer au Conseil National des Employeurs d’Avenir (CNEA). A travers ce rapprochement, le CNEA et l’AFFA – qui représente plus de 200 clubs de football amateurs – construisent ainsi un pont entre le monde du football, trop souvent associé aux grands clubs professionnels, et celui de l’économie sociale et solidaire qui fait primer le projet social et éducatif sur la performance compétitive comme seule finalité, et l’humain sur le développement d’activités lucratives.

Franck Seguin, délégué général du CNEA, s’est félicité de l’adhésion de l’AFFA : « Cette adhésion est la conclusion d’un dialogue initié depuis plusieurs semaines avec l’AFFA, suite notamment à l’affaire du club de Luzenac [1], qui nous a permis d’échanger sur nos projets et d’en percevoir les rapprochements. Au-delà de ses services, notamment juridiques, le CNEA met ainsi à disposition de l’AFFA sa voix auprès des décideurs politiques et sa représentativité dans le monde de l’économie sociale et solidaire, afin d’appuyer les thématiques, les problématiques et les solutions portées par le football amateur ».

Selon Franck Seguin, l’AFFA rejoint dans sa démarche d’autres structures de sport amateur qui souhaitent marquer leurs différences face à la dérive marchande du sport et à la place croissante accordée aux seuls représentants du sport professionnel, surtout quand il est synonyme de spectacle lucratif : « Nous rencontrons un nombre croissant de fédérations, de clubs et d’associations représentant le sport amateur, qui se sentent peu considérés et qui, tout en étant plus nombreux, ont souvent du mal à peser face aux préoccupations bien particulières des représentants du sport « business ». Or, c’est le rôle du CNEA que d’aider et de porter la voix de ces petites structures, souvent associatives, et de défendre leurs intérêts d’employeurs, de dirigeants bénévoles engagés, mais souvent seuls face à un environnement de plus en plus complexe. ».

Eric Thomas, président de l’AFFA, s’est exprimé sur son choix de rejoindre le CNEA : « Les valeurs et le projet défendus par le CNEA nous semblent en pleine adéquation avec ce que nous portons à l’AFFA. Car au-delà des 40 clubs des Ligues 1 et 2, le monde du football s’appuie surtout sur 350 000 bénévoles et plus de 15 000 présidents de clubs amateurs qui travaillent au quotidien à l’éducation sportive et civique de jeunes footballeurs et footballeuses ».

Selon Eric Thomas, s’inscrire dans l’économie sociale et solidaire n’implique cependant pas de couper les ponts avec le sport professionnel : « Footballs amateur et professionnel sont et resteront intrinsèquement liés à un même destin et il est essentiel d’établir un partenariat fort et créer des synergies entre ces deux mondes. Mais cette relation ne peut pas se faire au détriment d’un des deux partis. A moins de deux ans de l’Euro 2016, nous devons nous assurer que cette compétition soit une vraie fête du football pour les pros, comme pour les amateurs ».

À propos de l’AFFA

L’Association Française de Football Amateur (AFFA) a été constituée le 7 décembre 2010 et inscrite au Journal Officiel du 18 décembre 2010. Elle a pour principaux objectifs de :
- permettre le débat et la réflexion collective du football amateur,
- retrouver le sens des valeurs et de l’éthique,
- proposer des initiatives pour améliorer le jeu et l’esprit sportif,
- imaginer une gouvernance plus démocratique du football en adéquation avec son époque,
- organiser une meilleure représentation du « foot d’en bas » pour obtenir les moyens nécessaires à notre action de service public,
- réfléchir au rôle citoyen et social du foot,
- être un lieu de solidarité, de partage d’expérience et d’échanges,
- ouvrir le football aux femmes et promouvoir la diversité.

Vous avez apprécié cet article ? Soutenez Ressources Solidaires :

Participer


[1Le 8 août 2014, le club amateur de football de Luzenac s’est vu refuser son accession en Ligue 2 – pourtant obtenue sportivement lors de la saison 2013/2014 – par la Ligue de Football Professionnel (LFP), pour des raisons règlementaires et financières discutables. Voir à ce sujet l’article d’Eric Thomas datant du 20 août 2014 et publié sur le site du Nouvel Observateur.

Notez cet article et partagez-le avec votre réseau

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Eric Thomas (AFFA)

Céline Pastot (CNEA)

Mots clés

Ailleurs sur le site...

Proposer un contenu

Offres en cours

Postuler à une offre Diffuser une offre

Réseaux sociaux