L’ESS s’engage pour une transition énergétique citoyenne

Le labo de l’économie sociale et solidaire
> L’ESS s’engage pour une transition énergétique citoyenne

Publié le lundi 30 novembre 2015

Le secteur de l’économie sociale et solidaire (ESS), qui pèse 10 % de l’emploi en France, a rendu publics, le 23 novembre, ses engagements en faveur d’une transition énergétique citoyenne. Des engagements concrets de ses instances, de 7 de ses plus grandes entreprises et des petites et moyennes associations et coopératives.

L’ESS, un levier de la participation citoyenne

L’économie sociale et solidaire porte l’engagement des citoyens, condition de réussite d’une transition énergétique à la hauteur des enjeux climatiques. Son projet : permettre aux citoyens de s’approprier la question énergétique plutôt que de la subir. Sa vision : privilégier la coopération à la compétition, la solidarité et l’utilité sociale à la lucrativité.
C’est dans les locaux d’Enercoop, le seul fournisseur d’électricité 100 % verte et coopérative, que les acteurs de l’ESS ont présenté leur engagement durable pour une transition énergétique citoyenne.
Une démarche animée par le Labo de l’ESS, le think tank du secteur qui vient de publier dans son dernier rapport 8 propositions, rappelées par Hugues Sibille, son président.

ESS France s’engage pour l’ensemble du secteur
Par la voix de son délégué général, Emmanuel Verny, la Chambre française de l’ESS, instance représentative de l’ensemble du secteur, a ainsi annoncé sa volonté de l’engager dans une campagne nationale de longue durée : « L’ESS, pionnière de la transition énergétique citoyenne ». Elle a également formulé l’objectif de porter à 15 % en 2030 la part des citoyens dans la production
d’électricité renouvelable (contre 1 % aujourd’hui).

Sept grandes entreprises de l’ESS s’engagent
Sept grandes entreprises de l’ESS ont signé une déclaration commune dans laquelle elles formalisent leurs engagements, selon trois priorités :
‐ renforcer la mise en place de la transition énergétique dans leur organisation,
‐ mobiliser la finance pour développer la transition énergétique, notamment citoyenne,
‐ inciter leurs adhérents, sociétaires et salariés à devenir acteurs de la transition énergétique.

Parmi d’autres, Jean‐Louis Bancel, président du Crédit Coopératif a ainsi annoncé un objectif de réduction de 20 % de la consommation d’électricité du groupe sur 3 ans et un renforcement de ses investissements dans les énergies renouvelables (520 M€ d’encours en 2015). Avec ceux dévoilés par les dirigeants des 6 autres entreprises, CASDEN, Chorum, Coop de France, Groupe UP, MAIF et MGEN, ce sont au total plus de 50 engagements qui ont été rendus publics.

La mobilisation des petites et moyennes associations et coopératives
Caroline Naett, déléguée générale de CoopFR et Frédérique Pfrunder, déléguée générale du Mouvement associatif, ont quant à elles donné les premiers résultats de la campagne « 1 000 structures de l’ESS s’engagent ». 47 % des premières structures signataires se sont par exemple engagées à élaborer un plan de réduction de leur consommation d’énergie.

Vous avez apprécié cet article ? Soutenez Ressources Solidaires :

Participer

Notez cet article et partagez-le avec votre réseau

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Rudy Pignot-Malapert (Labo de l’ESS)

Mots clés

Ailleurs sur le site...

Proposer un contenu

Offres en cours

Postuler à une offre Diffuser une offre

Réseaux sociaux