L’ESS veut peser dans les Présidentielles et les emplois d’avenir au passé !

Editorial de la lettre d’information du 21 novembre 2016

Editoriaux des lettres d’information hebdomadaires
> L’ESS veut peser dans les Présidentielles et les emplois d’avenir au passé !

Publié le lundi 21 novembre 2016

Au détour d’une conversation d’un administrateur de Ress Solidaires (Nous rappelons que nous sommes une association, avec un CA) avec une enseignante chercheuse, elle exprime qu’elle utilise les articles de Ress Solidaires pour démontrer la diversité et la richesse de l’ESS. Que c’est bon d’entendre cela ! Car oui, ayons la prétention que nous sommes un vrai porte voix de la diversité de l’ESS, un peu en opposition avec certains qui la verrait monolithique... Et Que c’est bon d’entendre que nous servons à diffuser des initiatives et positions d’acteurs qui n’auraient peut être pas pu atteindre ce public. Soyons prétentieux ! Mais n’oubliez pas que pour continuer, il nous faut des financements car nous avons peu de soutien...

La semaine passée, 2 acteurs majeurs de l’ESS ont lancé la première pierre de leur campagne en vue de peser sur les prochaines élections présidentielles. La Mutualité Française a fait du "teasing" en annonçant la prochaine mise en ligne de sa plateforme pour la prochaine campagne. placedelasante.fr permettra de parler enjeux et promotion de la santé aux candidats. L’UDES a lancé également sa déclaration qu’il pèserait dans le débat présidentiel ; emploi, protection sociale, jeunesse, dialogue social, dépense publique … Le moins que l’on puisse dire est que l’ambition est haute "la mandature actuelle a permis la reconnaissance du secteur de l’économie sociale et solidaire grâce notamment aux lois Hamon et Sapin. La prochaine mandature devra promouvoir une vision intégrée de l’ESS dans toutes les dynamiques de changement" pour Hugues Vidor son Président.
On s’étonne de voir (de nouveau ?) l’ESS partir "chacun de son côté", même si on peut comprendre les intérêts catégoriels des parties. Espérons qu’ESS France prendra une place importante aux côtés des familles et branches, au risque de voir de nouveau l’ESS montrer sa faiblesse endémique ; le collectif.
Si l’envie de devenir commerçant était là, sachez que, ici aussi, l’ESS a une solution ; le commerce associé et coopératif ! Tout comme "on" cite les 600 000 départs en retraite à venir, le commerce de proximité propose quelques opportunités ; 5900 sur 5 ans pour être exact !
François Rousseau nous a quitté il y a quelques temps maintenant. Nous nous en étions émus ici même tellement ce grand homme laissait un vide immense dans la recherche autour de la gouvernance, du sens, de l’éthique dans l’ESS. Et François Rousseau, c’était aussi quelqu’un qui nous avait donné des coups de pouce. Et cela se compte... Alors, forcément, quand l’idée de publier un livre collectif sur les réflexions de François, on s’est dit que l’appel ne pouvait qu’être diffusé chez nous. L’idée est de financer a priori le livre. Pensez y pour les belles soirées d’hiver...
Et si l’on reste sur la recherche en économie sociale et solidaire, intéressons nous à l’outre mer... Car la loi Hamon de 2014 devrait prochainement s’appliquer en outre mer et un appel de la RECMA pour des articles de recherche est passé. L’occasion de préciser que la RECMA va reparaître en support numérique (réseaux sociaux et sites) puisque Ress Solidaires va l’accompagner sur cet aspect plus opérationnel de son activité.

La FEHAP a lancé sa campagne de recrutement de talents... Quand on parle de départ en retraite, "on" oublie souvent de dire qu’une partie non négligeable provient du sanitaire et social et du médico-social. La FEHAP ne l’oublie pas et anticipe les besoins par une campagne vers les jeunes... Campagne explicite en plus "rejoignez le secteur privé non lucratif !"
La courbe d’augmentation du chômage ayant été inversement réciproquement inversée vers la baisse, le dispositif "contrat d’avenir" ferme les robinets. La raison est que les objectifs du deuxième semestre sont atteints. Victime de son succès, objectifs trop bas, coûts trop importants,... Mais l’arrêt est brutal...

Bonne lecture !
Bonne semaine !


Voir en ligne : Retrouvez la lettre d’information hebdomadaire de Ressources Solidaires...

Vous avez apprécié cet article ? Soutenez Ressources Solidaires :

Participer

Notez cet article et partagez-le avec votre réseau

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Guillaume Chocteau (Ressources Solidaires)

Ailleurs sur le site...

Proposer un contenu

Offres en cours

Postuler à une offre Diffuser une offre

Réseaux sociaux