L’Etat s’ouvre davantage aux logiciels open source

Revue de presse de Ess toujours plus net
> L’Etat s’ouvre davantage aux logiciels open source

Publié le vendredi 10 avril 2015

Avec le nouveau socle interministériel de logiciels libres, l’Etat confirme sa volonté d’accroitre l’utilisation de l’open source dans ses services. Au menu : non seulement les postes de travail, mais aussi les serveurs, les bases de données et les outils de développement.

Après le discours, les actes. Avec la publication du nouveau Socle interministériel de logiciels libres (SILL), l’Etat s’ouvre davantage à l’utilisation de solutions open source dans ses services. Ce guide, qui dresse une liste de logiciels libres de référence recommandés pour les services publics, vise depuis 2013 à harmoniser l’emploi de l’open source dans les ministères, les collectivités locales, les agences gouvernementales et les autres administrations. Il est révisé chaque année pour tenir compte de l’évolution des besoins des administrations et de l’offre sur le marché.


Voir en ligne : L’Usine digitale du 16/03/2015 par Ridha Loukil

Vous avez apprécié cet article ? Soutenez Ressources Solidaires :

Participer

Notez cet article et partagez-le avec votre réseau

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

L’ESS toujours plus NET(te) !

Mots clés

Ailleurs sur le site...

Proposer un contenu

Offres en cours

Postuler à une offre Diffuser une offre

Réseaux sociaux