L’emploi sportif associatif n’est pas viable sans aides publiques et ne favorise pas la pratique

Politique de l’emploi
> L’emploi sportif associatif n’est pas viable sans aides publiques et ne favorise pas la pratique

Publié le jeudi 22 juin 2017

Les emplois associatifs dans le champ du sport ne peuvent s’autofinancer sans aides publiques locales et ne génèrent pas de hausse de la pratique sportive... Tels sont les principaux enseignements d’un rapport de l’inspection générale de la Jeunesse et des Sports intitulé "Evaluation des dispositifs de soutien à l’emploi dans le champ du sport", achevé il y a un an mais rendu public il y a quelques jours à peine.

Mais au fait, lorsqu’on parle de dispositifs de soutien à l’emploi sportif, de quoi parle-t-on exactement ? Pour les rapporteurs, il s’agit tout d’abord du dispositif de la Fédération nationale Profession Sport, créée en 1989, dont l’ambition est depuis son origine de mutualiser à l’échelle départementale des emplois dans les clubs sportifs. Aujourd’hui, Profession Sport met à la disposition des clubs et des collectivités territoriales 9.500 salariés et assure pour le compte d’employeurs associatifs ou publics la gestion de 14.700 autres.


Voir en ligne : Localtis du 19/06/17 par Jean Damien Lesay

Vous avez apprécié cet article ? Soutenez Ressources Solidaires :

Participer

Notez cet article et partagez-le avec votre réseau

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Guillaume Chocteau (Ressources Solidaires)

Mots clés

Ailleurs sur le site...

Proposer un contenu

Offres en cours

Postuler à une offre Diffuser une offre

Réseaux sociaux