L’enfant a des droits, respectons les !

Fédération des conseils de parents d’élèves des écoles publiques
> L’enfant a des droits, respectons les !

Publié le jeudi 24 novembre 2016

Le dimanche 20 novembre était consacré, partout dans le monde, à la journée internationale des droits de l’Enfant, date anniversaire de la signature par l’Organisation des Nations Unies de la CIDE ( convention internationale des Droits de l’Enfant).

Chaque 20 novembre, le constat est malheureusement récurrent, les droits de l’Enfant sont bafoués dans toutes les parties du globe et la France n’est pas épargnée. Dans cette convention, il y a notamment le droit à l’Education pour tous les enfants, d’où qu’ils viennent et force est de constater que l’inscription des enfants à l’Ecole relève parfois du parcours d’obstacles, quand ce parcours n’est pas sciemment compliqué par des élus.

Le rapport du défenseur des Droits ne dit pas autre chose, les enfants ne sont pas tous égaux devant l’accès et leur vie à l’école. Le défenseur des droits à été saisi plus de 1000 fois cette année. La FCPE rappelle que l’éducation est un droit. Refuser de scolariser un enfant est illégal. Permettre aux enfants d’apprendre et vivre à l’école dignement, un devoir.

Qu’en est-il du droit à la santé quand des enfants ne mangent pas à leur faim ? Quand le seul repas équilibré de la journée est celui pris à la cantine et que des élus excluent les enfants dont les parents sont supposés ne pas pouvoir payer ?

Qu’en est-il du droit au respect de la condition de l’enfant, de sa dignité quand encore aujourd’hui dans notre pays, les enfants et les jeunes ne peuvent trouver dans les établissements scolaires des toilettes propres, avec du papier hygiénique et disposant d’un minimum de structures qui préservent leur intimité.

Qu’en est-il du droit au logement quand des enfants dorment dans la rue, avec ou sans parents ou encore dans des habitations trop petites, mal isolées, dénuées du minimum de confort ? Ces situations sont proprement insupportables !

La FCPE se bat au quotidien, avec d’autres structures et partenaires, pour faire respecter ces droits fondamentaux.

La FCPE appelle les responsables publics à leurs responsabilités afin que les droits les plus élémentaires soient une réalité pour chaque enfant, quelle que soit sa situation sur l’ensemble du territoire français, en métropole comme dans les outre mers.

Vous avez apprécié cet article ? Soutenez Ressources Solidaires :

Participer

Notez cet article et partagez-le avec votre réseau

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Laurence Guillermou (Fédération des Conseils de Parents d’Elèves)

Mots clés

Ailleurs sur le site...

Proposer un contenu

Offres en cours

Postuler à une offre Diffuser une offre

Réseaux sociaux