L’enfer des start-up : "J’avais l’impression que tout le monde portait des lunettes roses"

Management / Encadrement / Mobilité
> L’enfer des start-up : "J’avais l’impression que tout le monde portait des lunettes roses"

Publié le vendredi 14 avril 2017

Quand Mathilde Ramadier commence à travailler dans le secteur dynamique des start-up, l’expérience tourne au cauchemar. Dans son dernier livre, elle dénonce un "excès d’optimisme" face à "de nouvelles formes de manipulation".

Si l’expérience start-up vous tentait, réfléchissez-y à deux fois. Dans un pamphlet, la jeune auteure met en lumière les absurdités de la "startupshère" et du management du bonheur (et plus largement du monde du travail et de notre société toute entière).


Voir en ligne : Libération du 07/03/17 par Juliette Montilly

Vous avez apprécié cet article ? Soutenez Ressources Solidaires :

Participer

Notez cet article et partagez-le avec votre réseau

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Guillaume Chocteau (Ressources Solidaires)

Mots clés

Ailleurs sur le site...

Proposer un contenu

Offres en cours

Postuler à une offre Diffuser une offre

Réseaux sociaux