L’entreprise libérée doit-elle nous inspirer ?

Management / Encadrement / Mobilité
> L’entreprise libérée doit-elle nous inspirer ?

Publié le mardi 31 mai 2016

François Geuze a fait le procès de l’entreprise libérée dans deux articles parus en 2015 sur le blog de Parlons RH : nouvelle forme d’asservissement, développement du contrôle horizontal ou encore déni du rôle des managers… Les risques de dérives sont en effet réels. Quand l’euphorie s’empare d’un phénomène et que les médias surfent sur la vague, un regard critique n’en est que plus salutaire. Pour autant, il y a consensus sur l’idée que le modèle traditionnel a atteint ses limites et qu’il faut inventer autre chose. Peut-on s’inspirer du courant de l’entreprise libérée sans tomber dans les pièges précédemment évoqués ?

L’entreprise libérée est souvent caractérisée par sa radicalité : suppression des règles, des managers et des fonctions support ! Sans aller jusque là, il semble possible (et souhaitable !) de libérer l’entreprise de certains freins à son développement. Trois pistes d’amélioration sont ici suggérées, dans lesquelles la fonction RH à un rôle crucial à jouer.


Voir en ligne : Parlons RH du 30/05/2016

Vous avez apprécié cet article ? Soutenez Ressources Solidaires :

Participer

Notez cet article et partagez-le avec votre réseau

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Guillaume Chocteau (Ressources Solidaires)

Mots clés

Ailleurs sur le site...

Proposer un contenu

Offres en cours

Postuler à une offre Diffuser une offre

Réseaux sociaux