L’épargne salariale : FO ne s’associe pas au rapport du Copiesas

Force Ouvrière
> L’épargne salariale : FO ne s’associe pas au rapport du Copiesas

Publié le jeudi 20 novembre 2014

A la veille de la publication du rapport du Copiesas (Conseil d’orientation de la participation de l’intéressement de l’épargne salariale et de l’actionnariat salarié) comportant une série de propositions de réforme de l’épargne salariale, Force Ouvrière rappelle qu’elle n’est pas engagée ni associée à ses propositions.

Conformément aux positions de notre organisation sur le sujet, rappelées notamment à l’occasion de l’installation du Copiesas en juin 2014, Force Ouvrière ne partage pas un certain nombre de présupposés favorables à l’épargne salariale qui imprègnent fortement les analyses et guident les propositions formulées dans le rapport.

Le lien établi en préambule du rapport émanant du groupe de travail « élargissement et simplification » entre développement de l’épargne salariale et quête de compétitivité illustre bien selon nous les attentes disproportionnées placées dans ces dispositifs présentés comme des vecteurs de croissance.

Par ailleurs, la promotion du pacte de responsabilité et de solidarité est inacceptable et totalement déplacée pour FO. En cohérence avec notre opposition résolue à ce pacte, nous condamnons à cet argumentaire valorisant un triptyque compétitivité / pacte de responsabilité / épargne salariale.

Parmi les axes de développement prônés par le rapport, FO rejette ainsi le diagnostic relatif à la nécessité de diffuser l’épargne salariale dans le secteur public, à commencer par le secteur hospitalier. Alors que le débat sur le rôle et les missions du service public s’amorce à peine, l’approche purement comptable et managériale visant à intéresser financièrement les agents est très inopportune et en décalage complet avec les enjeux.

De même, nous condamnons la dilution programmée de la participation, droit légitime des salariés à une part des bénéfices de l’entreprise, au profit de l’intéressement instrument flexible entièrement à la main des employeurs.

Force Ouvrière n’est en rien engagée par les propositions du Copiesas et conserve naturellement toute latitude pour réagir aux mesures relatives à l’épargne salariale qui pourraient figurer comme annoncé dans le futur projet de loi « sur l’activité ». De plus ce rapport ne saurait être utilisé par le gouvernement comme étant issue d’une concertation préalable à ce projet de loi.

Vous avez apprécié cet article ? Soutenez Ressources Solidaires :

Participer

Notez cet article et partagez-le avec votre réseau

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Force Ouvrière

Mots clés

Ailleurs sur le site...

Proposer un contenu

Offres en cours

Postuler à une offre Diffuser une offre

Réseaux sociaux