L’industrie du Web refuse de dénoncer aux autorités toute « activité terroriste »

Revue de presse de Ess toujours plus net
> L’industrie du Web refuse de dénoncer aux autorités toute « activité terroriste »

Publié le mardi 15 décembre 2015

Réunis au sein de la Software and Information Industry Association (SIIA), les géants du Web américains se sont dits opposés à une réforme législative qui les obligerait à dénoncer auprès des autorités tous les utilisateurs soupçonnés d’avoir une « activité terroriste ».

Avant-même que la Pakistanaise Tashfeen Malik ne rejoigne aux États-Unis son fiancé Syed Farook, le couple qui le 2 décembre dernier a tué 14 personnes à San Bernardino, en Californie, avait utilisé Internet dès 2013 pour parler ensemble de leurs ambitions terroristes. « Ils étaient radicalisés avant de se rencontrer sur Internet. Dès la fin 2013, avant d’être fiancés, ils parlaient entre eux de jihad et de martyr », a ainsi révélé le directeur du FBI James Comey lors d’une audition mercredi devant la Commission sénatoriale des Affaires judiciaires.


Voir en ligne : Numerama du 11/12/15 par Guillaume Champeau

Vous avez apprécié cet article ? Soutenez Ressources Solidaires :

Participer

Notez cet article et partagez-le avec votre réseau

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

L’ESS toujours plus NET(te) !

Mots clés

Ailleurs sur le site...

Proposer un contenu

Offres en cours

Postuler à une offre Diffuser une offre

Réseaux sociaux