L’inquiétude des salariés concernés par la réforme du compte pénibilité

Conditions de travail, sécurité et maladies professionnelles
> L’inquiétude des salariés concernés par la réforme du compte pénibilité

Publié le lundi 11 septembre 2017

Le Premier ministre, Edouard Philippe, a annoncé la remise en cause de quatre critères de pénibilité au travail dès 2018. De l’agriculture au bâtiment, en passant par l’industrie chimique, franceinfo a recueilli les témoignages de salariés touchés par cette réforme.

C’est une mesure phare du quinquennat Hollande, qui sera bientôt remise en cause. Le Premier ministre, Edouard Philippe, a dévoilé, samedi 8 juillet, les contours du nouveau compte pénibilité, renommé "compte de prévention". Cette révision, prévue pour 2018, fait partie de la réforme du Code du travail souhaitée par l’exécutif.

Entré partiellement en vigueur en 2015, le compte pénibilité permet aux salariés du secteur privé travaillant dans certaines conditions difficiles de partir plus tôt à la retraite, de suivre une formation ou de travailler à temps partiel avec un même niveau de salaire. Considéré comme une "usine à gaz" par bon nombre d’entreprises, ce compte sera désormais simplifié. Sur les 10 critères de pénibilité existants, six seront encore pris en compte.


Voir en ligne : France Info du 12/07/17 par Valentine Pasquesoone

Vous avez apprécié cet article ? Soutenez Ressources Solidaires :

Participer

Notez cet article et partagez-le avec votre réseau

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Guillaume Chocteau (Ressources Solidaires)

Mots clés

Ailleurs sur le site...

Proposer un contenu

Offres en cours

Postuler à une offre Diffuser une offre

Réseaux sociaux