L’insertion par l’activité économique (IAE) et ses métiers présentés au salon de l’emploi responsable

Fédération Coorace
> L’insertion par l’activité économique (IAE) et ses métiers présentés au salon de l’emploi responsable

Publié le jeudi 3 décembre 2009

Alors que le Salon de l’Emploi Responsable a lieu pour la 4ème année consécutive les 9 et 10 décembre à Paris, pour la première fois cette année les acteurs de l’IAE y bénéficieront d’un espace dédié. L’occasion de faire découvrir à un large public ce secteur d’activité et les spécificités de ses métiers.

La présence des représentants de l’IAE
COORACE, COORACE Ile de France, CHANTIER école, CHANTIER école Ile-de-France, l’UREI Ile de France et la FNARS Ile-de-France seront présents les 8 et 9 décembre à la Porte de Champerret pour le Salon de l’emploi responsable.
Ces représentants du secteur de l’insertion par l’activité économique disposeront chacun d’un stand au sein d’un espace dédié à l’Insertion et y figureront sous une bannière commune « L’emploi pour tous ».
Leur objectif commun : faire découvrir à un public composé de jeunes diplômés, salariés et chômeurs ayant un intérêt pour le secteur de l’Economie Sociale ce secteur encore méconnu et les métiers qu’il propose.

Un secteur de l’économie sociale et solidaire au service de l’emploi pour tous
L’IAE, qui s’inscrit pleinement dans le champ plus large de l’Economie Sociale et Solidaire (ESS), a pour objet spécifique de permettre à des personnes en situation de précarité par rapport à l’emploi de se réinsérer durablement sur le marché du travail.
Les structures de l’IAE (SIAE) proposent ainsi des contrats de travail aux personnes très éloignées de l’emploi du fait de difficultés sociales et professionnelles particulières. Par ailleurs, elles apportent à ces personnes salariées des solutions pertinentes pour un accès à l’emploi durable en combinant accompagnement social et accompagnement professionnel.
Les activités des SIAE sont de 2 types :
- certaines pratiquent la mise à disposition de personnel. Il s’agit des associations intermédiaires (AI), et des entreprises de travail temporaire d’insertion (ETTI).
- d’autres produisent et commercialisent des biens et services. Il s’agit des ateliers et chantiers d’insertion (ACI) et des entreprises d’insertion (EI). Les ACI exercent, dans un cadre généralement collectif, des activités dites d’utilité sociale.
La diversité de ces entreprises répond à la variété des situations des salariés de l’IAE et permet de construire des parcours d’insertion adaptés et progressifs.
Les secteurs d’activités de ces structures sont variés et couvrent un grand nombre de ceux de l’économie dite « classique ».

Des métiers au service des exclus de l’emploi
Au sein des structures le l’IAE, les postes le plus souvent proposés, et qui seront présentés aux visiteurs du Salon de l’emploi responsable, sont des postes de directeur de structure, de conseiller en insertion professionnelle, de chargé d’accueil ou encore d’encadrant technique. Il existe aussi des postes à caractère plus administratif en comptabilité et secrétariat.

Ces postes recouvrent des missions qui, toutes, permettent de donner du sens à son travail.

Ainsi, les salariés du secteur ont vocation à :
Analyser les processus d’exclusion sociale et professionnelle
Mettre en œuvre des actions contribuant à les enrayer
Diriger et organiser le travail, encadrer
Evaluer les compétences, assurer leur développement - notamment par la formation - et les attester
Accompagner au quotidien des personnes en difficulté dans la mise en œuvre de leur parcours d’insertion

Les conseillers en insertion professionnelle assurent plus spécifiquement cette dernière mission d’accompagnement. Celle-ci est double puisque l’accompagnement est à la fois professionnel et social.
L’accompagnement professionnel doit permettre aux salariés en parcours d’accéder à un emploi durable ou à une formation qualifiante. Le chargé d’insertion proposera pour cela tous les services visant à la définition d’un projet professionnel et à l’apprentissage d’un savoir-faire et des règles de la vie professionnelle. L’accompagnement social vise quant à lui à traiter des difficultés d’ordre matériel, psychologique ou social que peuvent rencontrer les salariés en parcours en marge de leurs difficultés professionnelles. Le chargé d’insertion travaillera dans ce cadre à la mise en place de solutions ad hoc pour lever des difficultés liées à la mobilité ou au logement, à la gestion du budget, à l’accès aux soins...

A propos de COORACE :
Solidaire pour l’emploi, la fédération nationale COORACE, qui regroupe 500 entreprises de l’économie sociale et solidaire, dont 36 en Ile-de-France, défend depuis 1985 le droit au travail pour tous. Elle participe avec ses adhérents sur l’ensemble du territoire à l’intégration par l’emploi des personnes en situation de précarité, au développement économique et à la création d’activités nouvelles dans des filières professionnelles diversifiées.
Pour plus d’informations : www.coorace.org

A propos de CHANTIER école :
CHANTIER école est un réseau national d’acteurs de l’insertion et de la formation. Ils initient, coordonnent et/ou mettent en œuvre une démarche pédagogique spécifique. Cette approche participe au développement et à la professionnalisation des dispositifs Ateliers et Chantiers d’Insertion (ACI) et Chantiers formation.
Pour plus d’informations : http://iledefrance.chantierecole.org/

A propos de l’UREI IDF
L’Urei Idf regroupe et fédère une cinquantaine d’Entreprises d’Insertion (EI) et Entreprises d’Insertion de Travail Temporaire (EITT) des huit départements d’Ile de France. De par son rôle de « tête de réseau », elle est en mesure d’appréhender dans sa globalité l’environnement politique, économique et social des entreprises qu’elle représente et d’accompagner leur évolution. Elle est leur partenaire privilégié et leur porte-parole vis-à-vis des services de l’Etat, des collectivités territoriales et des réseaux d’acteurs impliqués dans le secteur de l’IAE.

A propos de la FNARS Ile-de-France
La FNARS Ile-de-France est l’une des 22 associations régionales qui composent le réseau national FNARS. La FNARS Ile-de-France rassemble 300 établissements et services portés par 150 associations agissant pour l’inclusion sociale dont 70 S.I.A.E. La Fédération interpelle les pouvoirs publics sur les besoins des publics en parcours d’insertion. Elle favorise les échanges entre acteurs, met en place des actions de professionnalisation, réalise des missions de conseil et sensibilise l’opinion publique.
Pour plus d’informations : www.fnarsidf.asso.fr

Vous avez apprécié cet article ? Soutenez Ressources Solidaires :

Participer

Notez cet article et partagez-le avec votre réseau

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Fanny Carpentier (Fédération Coorace)

Mots clés

Ailleurs sur le site...

Proposer un contenu

Offres en cours

Postuler à une offre Diffuser une offre

Réseaux sociaux