L’open space va-t-il tuer le jeune travailleur ?

Management / Encadrement / Mobilité
> L’open space va-t-il tuer le jeune travailleur ?

Publié le mardi 18 février 2014

L’open space épuise-t-il le jeune travailleur sans qu’il s’en rende compte ? Depuis sa naissance à Hambourg, dans les années 1950, d’innombrables études ont été faites sur les mérites de l’espace de travail ouvert, censé faciliter la communication et la circulation d’idées. On a évalué son impact sur la santé, le bien-être, la créativité, la productivité du travailleur... Six décennies plus tard, « des preuves de mieux en mieux établies suggèrent que [l’open space] sape ce qu’il était précisément censé améliorer », écrit Maria Konnikova dans une note sur le site du New Yorker, relayée par Slate.

Ainsi, dans une analyse recoupant une centaine d’études sur le sujet réalisée en 2011, le psychologue américain Matthew Davis soulignait que des niveaux de stress plus élevés étaient régulièrement observés chez les salariés en open space, ainsi que de moindres niveaux de concentration et de motivation. Le bruit paraît être le facteur le plus important dans ces observations.


Voir en ligne : Blog Big Brwoser du 09/01/14

Vous avez apprécié cet article ? Soutenez Ressources Solidaires :

Participer

Notez cet article et partagez-le avec votre réseau

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Guillaume Chocteau (Ressources Solidaires)

Mots clés

Ailleurs sur le site...

Proposer un contenu

Offres en cours

Postuler à une offre Diffuser une offre

Réseaux sociaux