L’organisation du travail : bien mieux avec la participation des travailleurs

Management / Encadrement / Mobilité
> L’organisation du travail : bien mieux avec la participation des travailleurs

Publié le mercredi 18 septembre 2013

Un rapport de la fondation de Dublin, tirant parti de données recueillies par la Vème enquête européenne sur les conditions de travail, met en lumière la situation comparée des pays européens au regard de l’implication des salariés dans l’organisation de leur travail et relève les bénéfices nombreux qu’en tirent ceux dont la participation est la plus forte.

L’impact d’une organisation du travail mal adaptée aux salariés, sur leurs conditions de travail et les risques psychosociaux auxquels ils sont soumis, est très souvent mis en avant ces derniers temps par les organisations syndicales et les chercheurs en sciences sociales. Après la forte contestation de l’organisation scientifique du travail (OST) dans les années 70 qui s’est manifestée par de grandes grèves des OS contre le travail en miettes et le taylorisme dominant, le terrain de l’organisation du travail sous ses nouvelles formes (avec des TIC omniprésentes, des contraintes productives liées à la concurrence, la pression de la demande et des clients, un management par les résultats sans relâche…) demande à nouveau à être investi.


Voir en ligne : Les clés du social du 07/09/13

Vous avez apprécié cet article ? Soutenez Ressources Solidaires :

Participer

Notez cet article et partagez-le avec votre réseau

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Guillaume Chocteau (Ressources Solidaires)

Mots clés

Ailleurs sur le site...

Proposer un contenu

Offres en cours

Postuler à une offre Diffuser une offre

Réseaux sociaux