La CNIL pose un ultimatum à Google sur le droit au déréférencement

Revue de presse de Ess toujours plus net
> La CNIL pose un ultimatum à Google sur le droit au déréférencement

Publié le lundi 29 juin 2015

La Commission Nationale de l’Informatique et ses Libertés vient de mettre en demeure l’entreprise Google. Cette dernière est sommée d’appliquer le « droit à l’oubli » instauré depuis 13 mai 2014, et même d‘étendre son application à l’échelle mondiale.

La directive 95/46 sur la protection des données personnelles implique un traitement bien particulier des informations disponibles. En cas de données litigieuses, les moteurs de recherches se doivent de les « déréférencer », si l’internaute concerné fait valoir son droit.

Ce « déréférencement » a été renommé droit à l’oubli, ou comment pouvoir faire disparaître des bases de données Google, des documents portant atteinte à votre personne, vous mentionnant ou n’étant que peu pertinents. Une méthode allant quelque peu à l’encontre de la démarche de la société américaine, elle qui base son importance et son enrichissement sur la collecte de nos informations et non sur leur suppression.


Voir en ligne : Phonedroid du 16/06/2015 par Grégoire

Vous avez apprécié cet article ? Soutenez Ressources Solidaires :

Participer

Notez cet article et partagez-le avec votre réseau

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

L’ESS toujours plus NET(te) !

Mots clés

Ailleurs sur le site...

Proposer un contenu

Offres en cours

Postuler à une offre Diffuser une offre

Réseaux sociaux