La Cour des comptes dénonce la gestion hasardeuse des contrats aidés

Politique de l’emploi
> La Cour des comptes dénonce la gestion hasardeuse des contrats aidés

Publié le lundi 12 juin 2017

Le surcoût des contrats aidés par rapport aux prévisions de 2016 aura été de 875 millions d’euros, d’après la Cour des comptes. Un écart quasiment identique (854 millions d’euros) a été observé dans la mise en oeuvre du plan d’urgence pour l’emploi.

En 2016 les dépenses liées aux contrats aidés ont été largement sous-évaluées, ce qui fait planer un risque sur les finances publiques, estime la Cour des comptes dans son rapport sur l’exécution du budget 2016, publié le 31 mai 2017. Selon elle, le surcoût s’élèverait à 875 millions d’euros ! Tout d’abord, la loi de finances initiale pour 2016 avait sous-estimé le stock de contrats issu de l’exercice 2015 (461.612), "avec un impact estimé à + 150 millions d’euros". Par ailleurs, le gouvernement s’attendant à une reprise économique avait prévu de financer 295.000 contrats aidés en 2016, soit une réduction de plus d’un tiers par rapport aux contrats conclus en 2015. La reprise n’ayant pas été au rendez-vous, un rallonge de 150.000 contrats a été adoptée en cours d’année (par une circulaire du 30 juin 2016). Ce sont 456.000 contrats qui ont finalement été conclus en 2016, pour un surcoût de 575 millions d’euros.


Voir en ligne : Localtis du 06/06/17 par Emilie Zapalski

Vous avez apprécié cet article ? Soutenez Ressources Solidaires :

Participer

Notez cet article et partagez-le avec votre réseau

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Guillaume Chocteau (Ressources Solidaires)

Mots clés

Ailleurs sur le site...

Proposer un contenu

Offres en cours

Postuler à une offre Diffuser une offre

Réseaux sociaux