La Maison de l’Initiative obtient le Label national « Coopérer Pour Entreprendre » des Coopératives d’Activité et d’Emploi (CAE)

La Maison de l’Initiative
> La Maison de l’Initiative obtient le Label national « Coopérer Pour Entreprendre » des Coopératives d’Activité et d’Emploi (CAE)

Publié le mardi 16 février 2016

La Maison de l’Initiative fait partie des 7 premières Coopératives d’Activité et d’Emploi (CAE) labélisées par Coopérer Pour Entreprendre, principal réseau des CAE en France.
Lancé en novembre 2015, le Label « Coopérer Pour Entreprendre » garantit aux entrepreneurs-salariés et aux partenaires des entreprises fiables et responsables, respectueuses de la loi du 31 juillet 2014, et résolument ancrées dans l’économie sociale et solidaire, sur les territoires.

La Maison de l’Initiative labélisée, la reconnaissance de ses 21ans d’expérience selon 113 critères

Graphiste, artiste, formateur-trice, La Maison de l’Initiative offre un cadre administratif et juridique permettant à des porteurs et porteuses de projet de créer et d’exercer leur métier, en toute sécurité. Grâce au statut d’entrepreneur-salarié, l’entrepreneur-e dispose d’un contrat à durée indéterminée, d’une protection sociale, d’une couverture professionnelle, d’un accompagnement renforcé pour développer ses compétences, et de services de gestion mutualisés.
La loi du 31 juillet 2014, effective au 1er janvier 2016 et dont le décret d’application a été publié le 29 octobre 2015, reconnaît les CAE et prend la mesure d’une évolution profonde du travail en France, marquée par le recul du salariat. Avec les AE, les travailleurs autonomes peuvent enfin concilier initiative individuelle (liberté d’entreprendre, autonomie) et solidarité (bénéficier et contribuer à la protection collective).

« Ce sont deux évènements majeurs qui ont marqué la fin de l’année 2015 : d’une part les décrets d’application de la loi ESS de juillet 2014 qui ont enfin reconnu notre statut et nos spécificités ! Depuis 1994, La Maison de l’Initiative a accompagné plus de 3 000 personnes vers la création d’entreprise ou d’emploi, dont plus de 600 en coopérative d’activités changeant fondamentalement le rapport à l’entreprenariat en l’inscrivant dans un cadre coopératif, recréant du salariat protecteur et de la mutualisation. Et d’autre part, la labellisation de notre coopérative avec un Label exigeant, attestant de sa conformité aux règles coopératives et garantissant le professionnalisme de la CAE sur chacune de ses fonctions.
Pour La Maison de l’Initiative, cette démarche vient compléter sa certification qualité Iso9001 renouvelée avec succès depuis 10 ans. »
Monique Dufresne, Directrice Générale de La Maison de l’Initiative.

Réservé aux CAE du réseau Coopérer pour Entreprendre, le Label est délivré pour une durée de 3 ans au-delà de laquelle la CAE doit être à nouveau labellisée. Il s’inscrit dans une démarche progressive soutenue par des formations, des outils opérationnels ou encore une plate-forme numérique, permettant à chaque CAE de s’autoévaluer, et ainsi mesurer ses progrès. Chaque CAE est évaluée sur 113 critères, qui couvrent l’ensemble de ses compétences et responsabilités juridiques, financières, comptable, RH, mais aussi accompagnement, ancrage territorial et appartenance au réseau.
Un tel audit garantit aux entrepreneur-es que l’entreprise qui les salarie et qui gère leur comptabilité au quotidien est absolument maîtrisée.

Des attentes partagées par les pouvoirs publics, qui s’engagent aux côtés des acteurs de l’accompagnement à la création d’activité, et attendent de leurs partenaires une capacité d’innovation renouvelée et des résultats maîtrisés.

La Maison de l’Initiative, 150 salarié-es entrepreneur-es en 2016

Fondée en 1994 au cœur d’un quartier populaire de Toulouse (La Faourette), La Maison de l’Initiative a fortement contribué à inventer l’entrepreneuriat salarié, une nouvelle façon de vivre son travail, en conciliant le meilleur du salariat et le meilleur de l’entrepreneuriat.
Il aura fallu attendre la loi du 31 juillet 2014 qui s’applique au 1er janvier 2016, pour les reconnaître.

Les CAE ont pris la mesure de l’évolution profonde du travail en France, marquée par le recul du salariat et la montée du travail autonome, choisi ou contraint. Elles permettent à chacun-e de s’épanouir dans son travail, en développant ce qu’il aime et sait faire, à son propre rythme et sans renoncer aux sécurités collectives.

On compte aujourd’hui plus de 7000 entrepreneur-es salarié-es dans le réseau national COOPERER POUR ENTREPRENDRE.

La Maison de l’Initiative accueille 230 entrepreneur-es par an.

« J’ai choisi de devenir associée de La Maison de l’Initiative car je trouve que c’est un juste milieu entre une forme d’indépendance économique et de choix, et la participation à un projet collectif. Grâce à la mise en réseau avec les autres entrepreneurs, on bénéficie de partage d’expériences et de regards croisés qui viennent nourrir notre propre réflexion.
L’intercoopération permet des collaborations avec des professionnels aux compétences complémentaires.
Sans oublier, le professionnalisme de l’équipe d’appui de La Maison de l’Initiative aux niveaux juridique, social et comptable, qui est très
sécurisant. Enfin, je trouvais que l’ancrage local correspondait bien à mes attentes et à ce que je suis. »
Nadine Lourties, consultante en ingénierie sociale et territoriale, associée de La Maison de l’Initiative depuis 2013

Les entrepreneur-es salarié-es sont :
- autonomes dans le développement de leur activité, et accompagnés pour y parvenir,
- des salarié-es qui bénéficient à ce titre de la protection sociale et de services mutualisés qu’ils ou elles ne pourraient pas s’offrir seuls et qui leur ouvrent de nouvelles perspectives (gestion comptable et sociale de leur activité, assurance professionnelle, outils de gestion, actions commerciales communes, échanges de pratiques, formations, garde d’enfant partagée...),
- des associé-es : la CAE leur offre la possibilité de développer également leur outil de production, c’est-à-dire la coopérative elle-même, en devenant sociétaire et en participant pleinement aux décisions de la façon la plus égalitaire qui soit : 1 personne = 1 voix,
- tous et toutes différents : digital manager, coiffeuse, consultante internationale, formateur, professeure de danse, tapissière-décoratrice : dans les CAE, les parcours professionnels, les métiers, les générations se côtoient et entrent en dialogue.

Vous avez apprécié cet article ? Soutenez Ressources Solidaires :

Participer

Notez cet article et partagez-le avec votre réseau

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Christine Julio (La Maison de l’Initiative)

Mots clés

Ailleurs sur le site...

Proposer un contenu

Offres en cours

Postuler à une offre Diffuser une offre

Réseaux sociaux