La coopérative, l’avenir de l’artisanat à la Réunion ?

Chambre Régionale de l’Economie Sociale de Réunion
> La coopérative, l’avenir de l’artisanat à la Réunion ?

Publié le mercredi 28 mai 2014

La CMAR (Chambre des Métiers et de l’Artisanat) et la CRES (Chambre régionale de l’économie sociale) ont signé ce matin une convention pour la mise en place d’outils pour le développement des entreprises, comprenant un encadrement sécurisé des créations de coopératives et l’augmentation de la mutualisation des entreprises artisanales réunionnaises. Pour les représentants sur place, une coopérative crée "un lien fort de responsabilité et pousse les gérants à abandonner des intérêts personnels" dans une "optique d’excellence". Elle est conçue volontairement en vue de satisfaire des besoins sociaux et économiques communs. Pour lancer une coopérative type SCOP, il faut être deux associés salariés au minimum et trois pour une SCIT.

La CRES offre un parcours d’accompagnement spécialisé pour la création d’une coopérative "sur-mesure", selon le directeur de la chambre Régionale, Frédéric Annette. Les porteurs de projets pourront être rassurés quant à la viabilité de leurs démarches grâce à une expertise économique et financière en lien avec la CMAR, des acteurs locaux et des référents nationaux (l’URSCOP, CGSCOP), assurant la naissance de la coopérative "entre 4 et 7 mois" selon le directeur.


Voir en ligne : Zinfos 974 du 14/05/14 par Maëlys Peiteado

Vous avez apprécié cet article ? Soutenez Ressources Solidaires :

Participer

Notez cet article et partagez-le avec votre réseau

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Guillaume Chocteau (Ressources Solidaires)

Mots clés

Ailleurs sur le site...

Proposer un contenu

Offres en cours

Postuler à une offre Diffuser une offre

Réseaux sociaux