La maison des Babayagas à Montreuil ou vivre sa vieillesse autrement

Le temps des possibles de France Info du 21/10/12

Multimedia, emploi et ESS
> La maison des Babayagas à Montreuil ou vivre sa vieillesse autrement

Publié le lundi 22 octobre 2012

La maison des Babayagas est un immeuble financé par l’Etat et la mairie de Montreuil aux portes de Paris (93). Cette maison, aux loyers modérés, accueille uniquement des femmes de soixante à quatre-vingts ans.

La Babayaga est une sorcière des légendes russes qui habite une maison montée sur des pattes de poulets et dont les murs sont en pain d’épice et le toit en pâte d’amande. Thérèse Clerc a choisi ce nom car sa maison ressemblait étrangement à celle de la Babayaga.

Ce projet a été écrit en 1995.

En 1998, Jean-Pierre Brard, maire communiste de Montreuil à l’époque, donne son accord de principe. Puis en 2003, c’est une rencontre, après la canicule, avec Christine Boutin (ministre du Logement et de la Ville, puis uniquement du Logement, du 18 mai 2007 au 23 juin 2009 ) qui débloque le financement pour construire cette maison d’un genre nouveau.


Voir en ligne : La suite de l’article...

Vous avez apprécié cet article ? Soutenez Ressources Solidaires :

Participer

Notez cet article et partagez-le avec votre réseau

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Guillaume Chocteau (Ressources Solidaires)

Mots clés

Ailleurs sur le site...

Proposer un contenu

Offres en cours

Postuler à une offre Diffuser une offre

Réseaux sociaux