La préparation opérationnelle à l’emploi (POE) : un succès… et aussi des pratiques abusives

Recrutement / Recherche / Employabilité
> La préparation opérationnelle à l’emploi (POE) : un succès… et aussi des pratiques abusives

Publié le lundi 9 février 2015

C’est une idée simple et elle avait séduit les partenaires sociaux lors de la négociation de l’ANI formation de janvier 2009. Instaurer une formation pour les demandeurs d’emploi pour leur permettre de répondre à une offre d’emploi déposée à Pôle-Emploi et pour laquelle, il leur manque des compétences. Inspirée par la CGPME et adoptée dans l’ANI et dans la convention UNEDIC, elle a été transposée dans la loi de novembre 2009 réformant la formation professionnelle. Elle est aujourd’hui, 5 ans après, une des mesures phare du plan de formation de Pôle Emploi et elle a trouvé un succès vérifié dans les chiffres.

6 mois après leur sortie de POE, 78,4 % des chômeurs formés étaient en poste en 2013 selon Pôle Emploi. Toujours en 2013, elle représentait 19% des formations financées par cet organisme. Plus de 80 OOO personnes ont été concernées entre 2010 et 2013. On est loin des accusations de formations parkings qui ont longtemps collé à la peau de l’ANPE.


Voir en ligne : Les clés du social

Vous avez apprécié cet article ? Soutenez Ressources Solidaires :

Participer

Notez cet article et partagez-le avec votre réseau

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Guillaume Chocteau (Ressources Solidaires)

Mots clés

Ailleurs sur le site...

Proposer un contenu

Offres en cours

Postuler à une offre Diffuser une offre

Réseaux sociaux