La revanche des Scop

Confédération Générale des SCOP
> La revanche des Scop

Publié le mercredi 26 novembre 2014

Les sociétés coopératives et participatives (Scop) françaises, gouvernées afin de privilégier leur pérennité et leur ancrage territorial, présentent de belles réussites, tous secteurs d’activité confondus.

Elles font rarement la une de la presse économique alors qu’elles pèsent près de quatre milliards d’euros de chiffre d’affaires annuel cumulé et emploient plus de 45 000 salariés. Certes, les projecteurs se braquent périodiquement sur elles comme lors du premier déplacement d’Emmanuel Macron, le nouveau ministre de l’Économie. Cette sortie n’avait rien d’anodin. En choisissant le site industriel d‘Acome, une entreprise spécialisée dans les systèmes de câblage pour les télécommunications, l’automobile et le bâtiment, l’ancien banquier d’affaires et ancien secrétaire général adjoint de l’Élysée, a visiblement voulu envoyer un signe en direction de l’économie sociale et solidaire (ESS).


Voir en ligne : Hexagones du 30/09/14 par Henri Bessières

Vous avez apprécié cet article ? Soutenez Ressources Solidaires :

Participer

Notez cet article et partagez-le avec votre réseau

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Guillaume Chocteau (Ressources Solidaires)

Mots clés

Ailleurs sur le site...

Proposer un contenu

Offres en cours

Postuler à une offre Diffuser une offre

Réseaux sociaux