La transmission d’entreprise aux salariés : la Délégation Régionale des SCOP PACA Corse accompagne cédants et repreneurs

Union Régionale des SCOP (Provence Alpes Côte d’Azur - Corse)
> La transmission d’entreprise aux salariés : la Délégation Régionale des SCOP PACA Corse accompagne cédants et repreneurs

Publié le mercredi 15 février 2017

Le départ à la retraite du dirigeant est un moment de forte déstabilisation, aux conséquences non négligeables : emplois qui disparaissent, savoir-faire qui se perdent, et, à terme, territoires qui se vident... La transmission aux salariés, par le biais de la constitution d’une SCOP est une solution qui permet de garantir la pérennité de ces entreprises. Bénéfique pour l’ensemble des salariés, elle est plus largement un véritable vecteur de dynamisme économique pour une région.

Illustrations avec 3 SCOP du territoire.

- Chemins du Sud
La volonté de transmettre à ses salariés

Agence de voyage spécialisée dans l’organisation de trekking et de randonnées depuis 2001, la SCOP Chemins du Sud, à Pertuis (84), est l’exemple d’une transmission d’entreprise réalisée en toute sérénité. Familier du modèle SCOP, M. Dessaux, le dirigeant-cédant contraint par son départ à la retraite de trouver un repreneur, a proposé cette solution à ses employés. Pari réussi puisque la structure qu’il a créé continue d’exister grâce à l’engagement de ses salariés aujourd’hui tous associés de cet héritage.
Dès 2014, et à l’approche de ses 70 ans, M. Dessaux ne peut ignorer les incertitudes que son départ à la retraite suscite au sein de ses équipes : « Je comprends l’inquiétude de mes salariés qui s’interrogent sur l’avenir de la société et de leur emploi. » précise-t-il. A ce moment-là, il envisage de vendre sa structure à des groupes, alors intéressés mais ne semble pas convaincu par cette solution. « On m’a fait des propositions et j’aurais pu faire une belle opération financière mais je ne trouvais pas cela juste vis-à-vis de mes salariés qui ont toujours été fidèles et avec qui nous avons construit la société » explique-t-il.Sensible aux modes de gestion coopératifs, M. Dessaux déjà familiarisé avec le modèle SCOP envisage cette possibilité. Contacté en décembre 2015 par la Délégation des SCOP de PACA dans le cadre d’une opération de prospection locale, M. Dessaux voit son sentiment se confirmer. Lorsqu’il expose cette possibilité à ses salariés, ces derniers se montrent conquis et accompagnent le changement avec bienveillance.
La Délégation Régionale des SCOP de PACA intervient alors pour l’accompagner et le
conseiller : un suivi que le dirigeant-cédant qualifie de « clair, positif et motivant ». Depuis décembre 2016, date de la création de la SCOP, le carnet de commande est toujours aussi bien rempli et l’équipe est enthousiasmée par cette nouvelle organisation.

La SCOP Chemins du Sud
http://www.cheminsdusud.com/

- Avenir Radio Electricité
Quand les salariés s’engagent pour le maintien de leur emploi

C’est sous l’impulsion de ses anciens salariés que la SCOP Avenir Radio Electricité voit le jour en 2012. Soucieux de préserver leurs emplois alors que leur dirigeant est sur le point de partir en retraite, les salariés accompagnés par la Délégation Régionale des SCOP PACA ont eux-mêmes porté ce projet auprès de leur direction. Cinq ans plus tard, c’est redynamisée et optimiste que cette structure coopérative poursuit son activité : elle est l’exemple même d’un remaniement économique maîtrisé.
Avenir Radio était jusqu’en 2012 une société codétenue par deux associés, dont la double activité économique comportait une activité de vente d’électroménager (TV, froid, climatisation, électronique...) et une activité de réalisation de travaux d’électricité. Anticipant son départ imminent à la retraite, le dirigeant propose alors à son associé le rachat de ses parts : une proposition que celui-ci refuse n’étant pas électricien de métier. L’absence de repreneurs potentiels créé alors un climat d’incertitude dans l’entreprise.
Le modèle participatif de la SCOP semble alors être la solution pour cette structure à la recherche d’un repreneur. Comme le souligne M. François Alleoud, alors salarié d’Avenir Radio : « Nous étions dans une impasse. Sans repreneur, nous nous demandions ce qu’il allait advenir de nos emplois. J’avais pour ma part déjà entendu parler du modèle SCOP et de ses avantages dans le cas d’une transmission ».
L’idée de la SCOP commence alors à germer. Et de poursuivre « J’ai évoqué cette possibilité avec l’équipe en leur expliquant que cette solution nous permettrait d’assurer la pérennité de l’entreprise et de nos emplois mais aussi de tirer les bénéfices de notre travail ».
Dans le cadre de ses opérations de prospection, la Délégation Régionale des SCOP PACA intervient alors dans un même temps auprès du dirigeant-cédant, M. Lefebvre, en Mars 2011. C’est sous cette impulsion commune que s’organise dans la foulée une première rencontre en présence de l’ensemble des acteurs. A l’issue de cet échange, les salariés décident de récupérer l’activité électricité de la société en tant que SCOP, le second associé décidant quant à lui de conserver sous sa forme actuelle l’activité de vente. Une année aura ensuite été nécessaire pour concrétiser la transmission et le montage financier de l’opération.
Aujourd’hui, et après 5 ans d’activité sous ce nouveau statut, Avenir Radio Electricité compte 8 associés et un apprenti. M. Alleoud, qui en est devenu le gérant, a recentré l’activité sur la partie électricité et les résultats sont très positifs : « Notre transformation a permis à notre ancien dirigeant de partir en toute sérénité. De notre côté, toute l’équipe s’est responsabilisée. Les clients le ressentent et c’est sans doute ce qui explique nos bons résultats malgré la crise du secteur du bâtiment. Nous fonctionnons presque comme un groupement d’artisans individuels. Chacun gère ses clients de manière autonome, ce qui améliore le suivi et l’efficacité de nos interventions » ajoute-t-il.

Avenir Radio Electricité
Le Plan, 05300 Laragne-Montéglin

- Centre Méditerranéen de la Cuisine
Transmission en SCOP : une solution pour la mobilisation des fonds financiers
Spécialisée dans l’aménagement de cuisine, salle de bains ou encore de placards, la société CMC basée à Cagnes-sur-Mer (06) est l’exemple type de la transmission réussie. Société fondée en 1975, elle est transformée en SCOP fin 2015 par trois de ses anciens employés.
Fruit d’un partenariat signé entre la CCI de Nice et la Délégation Régionale des SCOP PACA, la création de la SCOP a permis aux associés de mobiliser les fonds nécessaires à la reprise.M. Schmitt, fondateur de CMC, est déjà retraité en 2011 mais ne parvient pas à trouver de repreneurs sérieux pour céder sa société. En effet, l’activité de la SARL est très spécifique et s’inscrit dans un marché de niche. Afin de trouver une solution, M. Schmitt se rapproche de la Chambre de Commerce et de l’Industrie de Nice. « C’est dans le cadre du partenariat conclu entre la CCI de Nice et la Délégation Régionale des SCOP PACA que nous avons pris connaissance de ce dossier difficile. Sans repreneur depuis plusieurs années, CMC était dans l’impasse. La transmission en SCOP est vite apparue comme une solution viable. » souligne Peggy Capdevielle, Chargée de Développement de la Délégation Régionale des SCOP PACA.
En effet, M. Schmitt était assez favorable à l’idée de transmettre son entreprise à ceux qui l’avaient aidé à construire et développer cette activité. Du coté des salariés, M. Martinez, alors Directeur Commercial, avait émis l’idée de reprendre cette activité sans pour autant avoir la capacité financière de le faire.
Alors accompagnée de la CCI et de la Délégation, l’entreprise découvre ce modèle
coopératif : le dirigeant et les salariés comprennent rapidement que la transmission en SCOP permettrait, grâce à l’association des salariés, de mobiliser les fonds nécessaires à la reprise. M. Martinez voit cette transition comme la « solution la plus naturelle pour l’ensemble des acteurs de l’entreprise », assurant la pérennité des emplois et la continuité de leur outil de travail. Même s’il ne connaissait pas le modèle SCOP avant le rapprochement avec la CCI, il affirme aujourd’hui être très satisfait de ce mode de gestion, qu’il considère comme « excellent, qui gagnerait à être copié, développé et mis en avant ».
La création a pris effet le 31 décembre 2015. Aujourd’hui la SCOP dresse un premier bilan très positif.

CMC (Centre Méditerranée de la Cuisine)
http://www.cmc-cuisine.com/

Vous avez apprécié cet article ? Soutenez Ressources Solidaires :

Participer

Notez cet article et partagez-le avec votre réseau

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Territoires d’ESS

Mots clés

Ailleurs sur le site...

Proposer un contenu

Offres en cours

Postuler à une offre Diffuser une offre

Réseaux sociaux