Le CJDES décerne le Prix des pratiques innovantes de l’ESS 2015

Centre des Jeunes Dirigeants et Acteurs de l’Economie Sociale
> Le CJDES décerne le Prix des pratiques innovantes de l’ESS 2015

Publié le mardi 10 mars 2015

Note de l'article

Le CJDES décerne le Prix des pratiques innovantes de l’ESS à un projet de plateforme de mobilité au sein de la Métropole européenne de Lille

Le 5 mars 2015, le CJDES, réseau militant de promotion de l’économie sociale et solidaire, décernait son Prix des pratiques innovantes de l’ESS à trois étudiants du Master 2 Action Publique, Institutions et Économie Sociale et Solidaire (APIESS) de l’Université Lille 1 pour la qualité de leurs travaux de prospective sur la création d’une plateforme de mobilité au sein de la Métropole européenne de Lille par les acteurs de l’ESS et les pouvoirs publics, sous la forme d’une Scic-société coopérative d’intérêt collectif.
Pour la deuxième année consécutive, en partenariat avec la Fondation Crédit Coopératif, le CJDES a remis son Prix des pratiques innovantes de l’ESS. Il permet de valoriser des projets innovants au sein de l’économie sociale et solidaire, dans un objectif d’essaimage.
A travers ce Prix, le CJDES offre aux étudiants de France qui se destinent à rejoindre les entreprises de l’économie sociale, l’occasion de partager leur analyse des pratiques portées par l’ESS.

Le CJDES et la Fondation Crédit Coopératif ont souhaité primer le travail de trois étudiants en Master 2 Action Publique, Institutions et Économie Sociale et Solidaire (APIESS) de l’Université Lille 1. Stéphane Lécluse, Sébastien Lenfant et Loïc Wojda abordent une question essentielle de politique publique : la mobilité sur les territoires. Ils préconisent de renforcer les synergies entre les usagers, les pouvoirs publics, les acteurs locaux et les acteurs de l’économie sociale et solidaire afin de créer une plateforme de mobilité au sein de la Métropole européenne de Lille, sous forme de Scic-société coopérative d’intérêt collectif. Ce modèle de coopérative a la particularité d’associer toutes les parties prenantes du projet à la gouvernance de l’entreprise.

Au cours de la soirée, plusieurs personnalités ont été invitées à venir débattre du caractère socialement innovant des pratiques portées par les entreprises de l’ESS. La députée de Paris (PS), Fanélie CARREY-CONTE a rappelé les avancées apportées par la loi relative à l’ESS -adoptée l’été dernier- pour l’innovation sociale. Elle a néanmoins souligné la nécessité d’aller plus loin pour permettre un meilleur accès de l’ESS aux outils de soutien à l’innovation en France.

Vous avez apprécié cet article ? Soutenez Ressources Solidaires :

Participer

Notez cet article et partagez-le avec votre réseau

2 votes
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Centre des Jeunes Dirigeants et Acteurs de l’Economie Sociale

Mots clés

Ailleurs sur le site...

Proposer un contenu

Offres en cours

Postuler à une offre Diffuser une offre

Réseaux sociaux