Le MEDEF se mobilise au niveau international pour promouvoir l’apprentissage

Mouvement des Entreprises de France
> Le MEDEF se mobilise au niveau international pour promouvoir l’apprentissage

Publié le lundi 3 novembre 2014

Ce 30 octobre, le MEDEF accueille une trentaine de représentants de haut niveau, issus de grandes entreprises (Adecco, Randstadt, Telefonica, Schneider…), d’organisations patronales européennes (CBI, CEOE, TISK) et américaine (USCIB), de Businesseurope, de la Commission européenne, de l’OCDE, de l’OIT et de la Banque mondiale, pour échanger, dans le cadre du Réseau mondial pour l’apprentissage (Global Apprenticeships Network), sur les obstacles au développement des politiques d’apprentissage dans différents pays et les moyens de les surmonter.

Pendant la crise, les pays qui ont enregistré les taux de chômage des jeunes les plus faibles (Allemagne, Autriche, Pays-Bas) sont aussi ceux dans lesquels l’apprentissage est particulièrement développé. Il y a 1,5 million d’apprentis allemands contre un peu plus de 500 000 français. 7,8 % des jeunes Allemands de moins de 25 ans sont sans emploi, contre 23,4 % des Français de la même catégorie d’âge en 2014. L’intérêt pour le modèle allemand s’est en conséquence considérablement renforcé.

Alors que l’apprentissage en France connaît un recul historique (- 8 %), le gouvernement français a annoncé plusieurs mesures visant à relancer l’apprentissage au cours de la Grande conférence sociale puis des Assises de l’apprentissage. Ces mesures sont toutefois largement insuffisantes pour inverser la tendance. Une réforme structurelle reste indispensable pour faire de l’apprentissage une voie d’excellence pour les jeunes et un vrai levier de compétitivité pour les entreprises.

Cette journée est l’occasion d’étudier les réformes entreprises dans plusieurs pays européens depuis 2012. A leur exemple, la France doit en particulier s’attacher à mieux associer les entreprises à la construction des diplômes et à la définition de la carte des formations, ainsi qu’à donner plus de flexibilité aux entreprises pour financer l’apprentissage.

Le MEDEF continuera à se mobiliser, aux côtés des entreprises, des organisations patronales engagées et des organisations internationales, pour défendre une politique d’apprentissage vertueuse, qui profite aux jeunes comme aux entreprises.

Le Réseau mondial pour l’apprentissage (GAN) est un regroupement de grandes entreprises internationales dont l’objectif est d’encourager les initiatives des entreprises en matière d’apprentissage et de promouvoir l’apprentissage comme voie d’insertion des jeunes sur le marché du travail.

Veuillez trouver les liens vers les Constats et propositions du MEDEF en français et en anglais.

Vous avez apprécié cet article ? Soutenez Ressources Solidaires :

Participer

Notez cet article et partagez-le avec votre réseau

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Inès Garbaa (MEDEF)

Mots clés

Ailleurs sur le site...

Proposer un contenu

Offres en cours

Postuler à une offre Diffuser une offre

Réseaux sociaux