Le Mouvement associatif appelle à un nouveau rapport entre les administrations et les citoyens engagés

Le mouvement associatif (Ex Conférence Permanente des Coordinations Associatives / CPCA)
> Le Mouvement associatif appelle à un nouveau rapport entre les administrations et les citoyens engagés

Publié le lundi 30 juin 2014

A l’occasion de l’initiative « La France s’engage » lancée par le Président de la République, le Mouvement associatif appelle à un nouveau rapport entre les administrations et les citoyens engagés

Le Président de la République a lancé le 24 juin l’initiative « La France s’engage » qui vise à identifier, valoriser et soutenir des initiatives socialement innovantes portées par la société civile.

« Les politiques de demain naissent (…) parfois dans les initiatives anonymes, silencieuses d’aujourd’hui. Et c’est celles-là qu’il convient de détecter », affirme François Hollande. « Quand une expérience a fait ses preuves sur un territoire, qu’elle a démontré son efficacité, notre devoir est de permettre sa généralisation, sa démultiplication, son extension, partout sur notre territoire national. »

Il est essentiel que l’Etat, à son plus haut niveau, reconnaisse ainsi que les politiques publiques ont besoin d’être renouvelées par les citoyens, qui font émerger de nouvelles questions sociales et s’organisent pour apporter eux-mêmes des réponses à leurs besoins.

Il sera déterminant que cette intention se traduise, dans les faits, par un nouveau rapport de la puissance publique aux associations, que les citoyens plébiscitent pour agir :
- Pour favoriser l’action collective, il faut sécuriser les financements publics des associations, alléger leurs contraintes administratives, adapter les réglementations à leurs réalités ;
- Pour favoriser l’innovation, il faut soutenir les expérimentations, autoriser les dérogations nécessaires aux réglementations en vigueur ;
- Pour favoriser le changement d’échelle, il faut valoriser ceux qui accompagnent les initiatives locales et leur permettent de se développer, en particulier les fédérations et réseaux associatifs dont c’est l’objet.

Une telle politique de soutien à l’innovation sociale qui favorise les initiatives et l’intelligence collective doit être co-construite par la société civile et la puissance publique. Le Mouvement associatif sera force de propositions dans ce sens, en cette année 2014 où « l’engagement associatif » est la Grande cause nationale.

Vous avez apprécié cet article ? Soutenez Ressources Solidaires :

Participer

Notez cet article et partagez-le avec votre réseau

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Marie Lamy (Le Mouvement Associatif)

Mots clés

Ailleurs sur le site...

Proposer un contenu

Offres en cours

Postuler à une offre Diffuser une offre

Réseaux sociaux