Le bonheur au travail : une science qui s’apprend

Management / Encadrement / Mobilité
> Le bonheur au travail : une science qui s’apprend

Publié le jeudi 29 juin 2017

Le bonheur au travail. Le sujet fait partie des thématiques RH les plus en vogue du moment. Mais que recouvre cette notion ? Travail et bonheur sont-ils objectivement compatibles ? Alors que l’Université du Bonheur au Travail (UBAT) ouvre ses portes début juillet, à Paris, Parlons RH s’est entretenu avec Gilberte Caron, copilote de l’événement. Membre du think tank la Fabrique Spinoza, leader sur la réflexion du bonheur citoyen, elle explique pourquoi le concept n’est ni une mode, ni une fantaisie. Mais une discipline qui s’enseigne au même titre que les mathématiques ou la physique.

La souffrance au travail, une fatalité ?

Quel que soit le sondage, le résultat est toujours le même. Et c’est à peine si on arrive à s’en remettre : la rémunération n’est pas la principale préoccupation des salariés ! Ces derniers s’enquièrent davantage de leur bien-être. De bonnes conditions de travail associées à un équilibre vie privée/vie professionnelle, tout comme un haut degré d’autonomie et un accès facilité au télétravail contribueraient à les rendre heureux. Pour évoluer dans un tel contexte, ils seraient donc prêts à rogner sur leurs émoluments.


Voir en ligne : Parlons RH du 19/06/17

Vous avez apprécié cet article ? Soutenez Ressources Solidaires :

Participer

Notez cet article et partagez-le avec votre réseau

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Guillaume Chocteau (Ressources Solidaires)

Mots clés

Ailleurs sur le site...

Proposer un contenu

Offres en cours

Postuler à une offre Diffuser une offre

Réseaux sociaux