Le chômage nuit gravement à la santé

Chômage
> Le chômage nuit gravement à la santé

Publié le mercredi 25 mars 2015

Malgré le chômage de masse, la santé des chômeurs reste un "trou noir" de la connaissance scientifique. Mais même partielles, toutes les études tendent à montrer que le chômage est un facteur important de surmortalité.

Partie émergée de l’iceberg, les suicides de chômeurs font régulièrement l’actualité. Entre 2008 et 2010, 584 suicides pourraient être attribués à la hausse du chômage, selon une étude de l’Institut français pour la santé et la recherche médicale (Inserm). Mais au-delà de ces actes exceptionnels, la réalité est encore plus glaçante. Le chômage tuerait "entre 10.000 et 20.000 personnes par an", selon une estimation de Pierre Meneton (Inserm), auteur d’une étude sur la santé des chômeurs.


Voir en ligne : Le Figaro du 27/03/15

Vous avez apprécié cet article ? Soutenez Ressources Solidaires :

Participer

Notez cet article et partagez-le avec votre réseau

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Guillaume Chocteau (Ressources Solidaires)

Mots clés

Ailleurs sur le site...

Proposer un contenu

Offres en cours

Postuler à une offre Diffuser une offre

Réseaux sociaux