Le compromis patronal sur sa représentativité

Syndicats d’employeurs
> Le compromis patronal sur sa représentativité

Publié le vendredi 24 juin 2016

On se souvient que le Medef avait voulu imposer une répartition sur (sa) mesure de la représentativité patronale par un accord avec la CGPME où il se réservait 80 % de la représentativité [1]. Ce diktat a provoqué la révolte des autres organisations patronales, Upa, Unapl, et Udes et leur intervention insistante auprès du gouvernement pour changer l’article de la loi Travail qui l’entérinait.

Sous la pression de l’Assemblée Nationale exigeant une négociation entre les organisations patronales pour modifier les règles existantes, un nouvel accord a été négocié et signé, avec l’UPA en plus, dans lequel le Medef a dû accepter de modifier ces règles de répartition de la représentativité patronale entre les organisations d’employeurs.


Voir en ligne : Les clés du social du 25/05/16

Vous avez apprécié cet article ? Soutenez Ressources Solidaires :

Participer

Notez cet article et partagez-le avec votre réseau

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Guillaume Chocteau (Ressources Solidaires)

Mots clés

Ailleurs sur le site...

Proposer un contenu

Offres en cours

Postuler à une offre Diffuser une offre

Réseaux sociaux