Le financement de la formation, un équilibre nécessaire

Confédération Générale des Cadres
> Le financement de la formation, un équilibre nécessaire

Publié le vendredi 3 février 2017

Aujourd’hui la CFE-CGC, avec les autres partenaires sociaux, a eu sa quatrième négociation avec l’Etat sur l’annexe financière du Fonds paritaire de sécurisation des parcours professionnel. (FPSPP)

La proportion des fonds destinés aux demandeurs d’emplois est en forte augmentation en 2017 et dépasse maintenant les 60%. La CFE-CGC estime qu’un bon équilibre doit être maintenu entre les fonds destinés aux salariés et les fonds destinés aux demandeurs d’emplois. En effet ce sont les salariés en entreprise qui, par leur travail, leurs idées et leur créativité permettent le développement de l’activité et donc la création d’emploi. Sacrifier les uns au profit des autres est à notre avis une erreur. Un demandeur d’emploi est un salarié en devenir ou un ex-salarié, mais il serait dommage que de devoir passer par la case demandeur d’emploi pour pouvoir bénéficier d’une formation qualifiante ou certifiante. C’est en ce sens que la CFE-CGC souhaite maintenir un vrai équilibre d‘affectation des fonds. Et ce d’autant plus que le simple équilibre à 50% signifie environ 7 fois plus d’argent du FPSPP affecté à un demandeur d’emploi qu’à un salarié.

La CFE-CGC a obtenu que le budget du CIF (congé individuel de formation), bien que diminué soit maintenu.

La CFE-CGC a soutenu le fait de ne pas prolonger au-delà de la fin juin 2017 le dispositif d’abondement de 100 h du CPF (compte personnel de formation) des demandeurs d’emploi afin de garantir la possibilité de financement des CPF de salariés.

Pour avaliser la demande de l’Etat de contribution supplémentaire, les partenaires sociaux dont la CFE-CGC ont demandé :
- Une répartition précise des différents contributeurs (Région, Etat, FPSPP, …) sur les dispositifs emplois
- Un planning de sortie claire et chiffrée de la R2F (prise en charge des formations au-delà de la limite d’indemnisation du chômage)
- Un premier bilan des CPF (utilisation, obtention de qualification ou certificat, retour à l’emploi, etc…)

La CFE-CGC est très attachée à une évaluation objective des dispositifs paritaires mis en œuvre. Pour la CFE-CGC les fonds de la formation professionnelle sont avant tout destinés à la formation des salariés. D’autres fonds en provenance de Pôle Emploi, de l’Etat, ou des Régions sont censés prendre en charge la formation des demandeurs d’emplois. La confusion des genres nuit à la lisibilité et à la compréhension des dispositifs.

Vous avez apprécié cet article ? Soutenez Ressources Solidaires :

Participer

Notez cet article et partagez-le avec votre réseau

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Pierre Jan (CFE CGC)

Mots clés

Ailleurs sur le site...

Proposer un contenu

Offres en cours

Postuler à une offre Diffuser une offre

Réseaux sociaux