Le néomanagement engendre la souffrance des cadres dans l’indifférence générale

Management / Encadrement / Mobilité
> Le néomanagement engendre la souffrance des cadres dans l’indifférence générale

Publié le vendredi 7 février 2014

Charles a eu 50 ans il y a peu. Il est cadre dans une entreprise qui s’occupe de maintenance d’appareils téléphoniques high-tech. Depuis plus de 10 ans, il lutte pour survivre dans une entreprise où le management « nouveau style » a fait brutalement son apparition suite à des rachats. Comme pas mal d’autres collègues, Charles a été mis sur la touche. C’était à son retour d’un long congé maladie. Fragilisé, aujourd’hui il ne cherche pas à savoir si l’entreprise aurait pu le « dégager ».

Il constate juste qu’en peu de temps, avec quelques changements de patrons, il est devenu un renégat après avoir été un des cadres les plus performants et les plus appréciés de l’entreprise. Le monde a été pour lui comme métamorphosé en un éclair. Plus personne à qui parler, plus rien à faire après des années excitantes. Le vide. On pourrait le voir privilégié ; après tout il n’a pas été licencié, il est payé à ne rien faire ! Une espèce de « long congé sabbatique » comme dit son chef en riant.


Voir en ligne : Harvard Business Review du 27/01/14 par David Courpasson

Vous avez apprécié cet article ? Soutenez Ressources Solidaires :

Participer

Notez cet article et partagez-le avec votre réseau

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Guillaume Chocteau (Ressources Solidaires)

Mots clés

Ailleurs sur le site...

Proposer un contenu

Offres en cours

Postuler à une offre Diffuser une offre

Réseaux sociaux