Le présentéisme, discriminant pour les femmes

Management / Encadrement / Mobilité
> Le présentéisme, discriminant pour les femmes

Publié le lundi 18 août 2014

Le présentéisme va-t-il succéder à l’absentéisme comme principal indicateur de la souffrance au travail ?

On en est encore loin, mais la notion de présentéisme commence à prendre de l’importance. Une présence accrue des salariés sur leur lieu de travail cache diverses réalités qui représentent des risques psychosociaux et financiers pour l’entreprise. Le risque majeur du présentéisme, c’est le "burn out", épuisement professionnel.

Selon un cliché à la vie particulièrement tenace, faire des heures à rallonges est synonyme d’implication, de sérieux et de motivation. En France, contrairement à d’autres pays, comme les Etats-Unis ou l’Allemagne, les cadres ont tendance à ne pas compter leurs heures. Pourtant des horaires à rallonge ne sont pas nécessairement un gage d’efficacité.


Voir en ligne : Les clés du social du 19/07/14

Vous avez apprécié cet article ? Soutenez Ressources Solidaires :

Participer

Notez cet article et partagez-le avec votre réseau

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Guillaume Chocteau (Ressources Solidaires)

Mots clés

Ailleurs sur le site...

Proposer un contenu

Offres en cours

Postuler à une offre Diffuser une offre

Réseaux sociaux