Le rapport du mois (février 2017) : la Garantie Jeunes peut mieux faire

ATD Quart Monde
> Le rapport du mois (février 2017) : la Garantie Jeunes peut mieux faire

Publié le mercredi 8 février 2017

La Garantie jeunes parvient à « raccrocher » des jeunes en difficulté et à les remettre sur des rails vers l’emploi, à l’exception toutefois des plus fragiles. C’est la conclusion d’une étude du CEET, le centre d’études de l’emploi et du travail du CNAM, diffusée en décembre 2016.

La Garantie jeunes, expérimentée depuis octobre 2013 sur une partie du territoire, a été généralisée le 1er janvier 2017. Mise en oeuvre par les Missions locales, elle s’adresse aux 18-25 ans qui ne sont ni en études ni en emploi ni en formation (les Neets, pour « Not in education, employment or training « ).

Le dispositif consiste en un accompagnement intensif, collectif et individuel, et une allocation mensuelle de 461 euros en 2016. Pendant un an maximum, les jeunes alternent ateliers de mobilisation, séances de coaching et mises en situation professionnelle, l’objectif étant de préparer leur réinsertion.


Voir en ligne : La suite sur le site d’origine...

Vous avez apprécié cet article ? Soutenez Ressources Solidaires :

Participer

Notez cet article et partagez-le avec votre réseau

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Guillaume Chocteau (Ressources Solidaires)

Mots clés

Ailleurs sur le site...

Proposer un contenu

Offres en cours

Postuler à une offre Diffuser une offre

Réseaux sociaux