Le remaniement gouvernemental déclenche des attentes fortes sur l’emploi

Editorial de la lettre d’information du 07 avril 2014

Editoriaux des lettres d’information hebdomadaires
> Le remaniement gouvernemental déclenche des attentes fortes sur l’emploi

Publié le lundi 7 avril 2014

On en parlait lundi dernier, le Gouvernement Ayrault n’est plus, place au Gouvernement Valls ! Pressenti, le remaniement s’est fait en douceur entre le lundi et le mercredi (évitant le gouffre glissant du 1ier avril). L’ESS perd son Ministre délégué. Les suppositions sont nombreuses pour les suites : un secrétaire d’Etat ? Une administration dédiée ? En tout cas, le projet de loi se trouve pour l’instant orphelin, même si les propos officiels semblent rassurants. Si l’ESS pouvait disposer d’une belle administration et d’un beau délégué interministériel ("beau" n’étant pas le critère esthétique). Ou mieux d’une déléguée interministérielle, avec le même salaire qu’un délégué (Clin d’oeil, voir plus bas). Les secrétaires d’Etat devraient être dévoilés mercredi. Suite au prochain numéro.

Le remaniement a permis aux acteurs de rappeler aux nouveaux les promesses engagées ou non tenues, ou juste de rafraîchir les mémoires. Par exemple, les réseaux de l’insertion par l’activité économique (IAE), entre autres ceux du CNEI et de Chantier Ecole ont salué le travail du Ministre Sapin et ont appelé le nouveau Ministre Rebsamen à ne pas oublier les personnes en difficulté. La Mutuelle des Etudiants se rappelle aux bons souvenirs concernant la santé des Jeunes. La LMDE rappelle que "Depuis deux ans le gouvernement a mis en œuvre quelques mesures isolées et au périmètre étriqué qui ne peuvent en aucun cas constituer un réel plan d’action pour la santé des jeunes. Alors que 34% des étudiants renoncent à se soigner et que leur accès aux soins recule chaque année un peu plus, il y a pourtant urgence à agir !".
Et puis il y a l’ESS qui perd son Ministre délégué. Belle promotion pour B Hamon qui devient Ministre de l’Education, ce qui fait penser à la RECMA que l’accord du 13 juin 2013 sur l’enseignement de l’économie dans le secondaire pourrait être le réceptacle de l’ESS dans ce gouvernement ?
En ces temps de morosité économique, voici une piste à double entrée pour gagner du pouvoir d’achat. D’une part en trouvant une complémentaire santé solidaire et adaptée, et d’autre part pour financer les projets associatifs. En tout cas, c’est ce que nous explique JF Taïeb, dirigeant de ComparEthic et du fonds de dotation MèTIS dans cet entrevue sur ces deux organismes solidaires. Premier principe selon JF Taïeb "remettre les valeurs au centre du débat et expliquer qu’il n’est pas indifférent de choisir un assureur à but lucratif .../... ou bien de choisir un assureur à But Non Lucratif, éthique et solidaire".

Du côté de l’emploi, François Rebsamen, nouveau Ministre de l’emploi, a une tâche importante : redonner espoir aux Français sur une inversion de courbe durable et de qualité. En attendant, certains se posent la question de la reconversion. Sauf que "Un salarié sur deux dit envisager de changer de métier ou de secteur dans les 3 ans. Mais 94 % jugent la démarche « difficile »". C’est ce qu’illustre un sondage, venant confirmer ce paradoxe des difficultés de recrutement dans un contexte de chômage fort. Mais se reconvertir est audacieux et il doit être accompagné, c’est ce que prône la nouvelle orientation de l’AFPA.
Aujourd’hui, lundi 07 avril, les femmes ont enfin rattrapé les hommes dans l’égalité des salaires. Oui oui... A responsabilité égale, le 4 avril, les femmes ont gagné autant que les hommes... qui ont été finis de payer au 31 décembre... C’est bien 20 à 30% de salaire en moins que les femmes touchent encore en France. Et le défenseur des droits le confirme dans un sondage demandé par son institution : les femmes sont fortement discriminées dans le travail !
Le syndicalisme employeur de l’ESS continue de se structurer et se renforcer. La FEGAPEI, grosse organisation du milieu du handicap, vient de rejoindre l’UDES, confortant ainsi sa notoriété et son pôle Sanitaire et social (Avec le Syneas). L’Union représente désormais 70 000 entreprises employant plus d’un million de salariés.

On peut s’étonner de souvent prendre internet sous le mauvais angle. La FCPE, principale organisation de parents dans les conseils d’école du primaire, s’est émue du dispositif concernant le "permis internet" délivré aux élèves par la Gendarmerie et Axa. La FCPE souhaite l’arrêt de cette démarche d’une part par la présence d’un acteur privé lucratif mais d’autre part par la vision "dangereuse" de l’internet symbolisée par la Gendarmerie.

Bonne semaine, bonne lecture...


Voir en ligne : Retrouvez la lettre d’information hebdomadaire de Ressources Solidaires...

Vous avez apprécié cet article ? Soutenez Ressources Solidaires :

Participer

Notez cet article et partagez-le avec votre réseau

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Guillaume Chocteau (Ressources Solidaires)

Mots clés

Ailleurs sur le site...

Proposer un contenu

Offres en cours

Postuler à une offre Diffuser une offre

Réseaux sociaux