"Le service civique peut répondre au dysfonctionnement du vivre ensemble"

Politique de l’emploi
> "Le service civique peut répondre au dysfonctionnement du vivre ensemble"

Publié le vendredi 16 janvier 2015

Et maintenant, une semaine après les événements tragique de "Charlie Hebdo" et de l’Hyper Cacher de la Porte de Vincennes, il est nécessaire de commencer à réfléchir à comment il nous faut (ré)apprendre à "vivre ensemble". Certains voient dans le service civique une des clés. C’est le cas de Max Armanet qui, en 2005, dans la foulée des émeutes de 2005 dans les banlieues, lançait un "Manifeste pour un service civique obligatoire".

Dans le contexte des événements tragiques survenus la semaine dernière, notamment à Charlie Hebdo, le service civique vous semble être une des réponses possibles que notre pays devrait envisager pour que nos concitoyens réapprennent à vivre ensemble ?

Max Armanet : Bien sûr ! J’avais d’ailleurs lancé en 2005 le Manifeste pour un service civique obligatoire (1) aux côtés, notamment, de Germaine Tillion, Edgar Morin, Stéphane Hessel, René Rémond afin de donner une réponse aux émeutes de 2005. A l’époque, cet appel avait été soutenu par 470 parlementaires, de gauche comme de droite. Par la suite, certains candidats à la présidentielle de 2007 comme Nicolas Sarkozy, Ségolène Royal et François Bayrou se sont appropriés cette idée.


Voir en ligne : Marianne du 14/01/15 par David Nemtanu

Vous avez apprécié cet article ? Soutenez Ressources Solidaires :

Participer

Notez cet article et partagez-le avec votre réseau

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Guillaume Chocteau (Ressources Solidaires)

Mots clés

Ailleurs sur le site...

Proposer un contenu

Offres en cours

Postuler à une offre Diffuser une offre

Réseaux sociaux