Le silence des cadres, Gérard Streiff

Management / Encadrement / Mobilité
> Le silence des cadres, Gérard Streiff

Publié le vendredi 24 avril 2015

Les cadres ont le blues. Cela n’est pas vraiment nouveau, le propos ressemble un peu au marronnier sur « le silence des intellectuels ». Ce qui est peut-être inédit, c’est l’ampleur du malaise qui justifie toute une littérature, c’est le cas de le dire.

Selon l’imagerie traditionnelle de l’entreprise, le cadre est lié au patron par une sorte de contrat, en partie implicite : il est convenablement rétribué, jouit d’un poste valorisant et d’un bon plan de carrière en échange d’une loyauté complète. Le cadre est là, notamment, pour communiquer sur l’orientation et les valeurs du patron. Or ces éléments tendraient à s’effriter.


Voir en ligne : Blog du Monde du 04/11/14 par La Revue du Projet

Vous avez apprécié cet article ? Soutenez Ressources Solidaires :

Participer

Notez cet article et partagez-le avec votre réseau

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Guillaume Chocteau (Ressources Solidaires)

Mots clés

Ailleurs sur le site...

Proposer un contenu

Offres en cours

Postuler à une offre Diffuser une offre

Réseaux sociaux