Le tchat, réel outil de prévention du suicide pour les jeunes !

Intervention médico sociale / Prévention
> Le tchat, réel outil de prévention du suicide pour les jeunes !

Publié le jeudi 4 septembre 2014

Cette année, la Journée Mondiale de Prévention du Suicide qui aura lieu le 10 septembre, a pour thème « la prévention du suicide : un monde connecté ». Elle met donc l’accent sur l’interaction de toutes les préventions.

S.O.S Amitié diffuse, « chaque année » sous forme d’un « Observatoire des Souffrances Psychiques » ses statistiques d’écoute. L’écoute est une des formes majeures de prévention du suicide. Les dernières données sont particulièrement détaillées en 2013 [1] sur les « appels suicidaires » selon le genre, les tranches d’âge et les motivations, notamment en relation avec le suicide. Les bénévoles de S.O.S Amitié constatent une progression des appels sur le tchat et plus particulièrement de la part les jeunes.

Les faits marquants de l’année 2013 :

Les 2 raisons principales d’appel sont la souffrance psychique citée dans 41.9% des appels et la solitude évoquée dans 38,4% des appels. Pour ces 2 causes, la répartition femme/homme est quasiment à l’identique.

Dans le détail des appels qui évoquent le suicide, la première cause conduisant aux pensées suicidaires est, sans surprise, la souffrance psychique (presque 1 appel sur 2). Elle est un peu plus ressentie par les femmes (48.7%) que par les hommes (41.6%)

Dans l’analyse par tranche d’âge de ces mêmes appels, on s’aperçoit que les 3 premières raisons d’appel évoquées par les moins de 16 ans sont, de loin, les problèmes relationnels, puis la souffrance psychique, et la violence.

Par ailleurs, les statistiques montrent clairement que dans les appels qui évoquent le suicide, le sentiment de solitude est ressenti de façon croissante avec l’âge.

Dans ces mêmes appels, on remarque également que les problèmes relationnels chez les moins de 16 ans sont beaucoup plus importants (presque 30%), (montrant ainsi que les relations conflictuelles avec les autres conduisent en premier lieu aux pensées suicidaires), que dans toutes les autres classes d’âge (moins de 10%), avec un écart notable fille/garçon (31.8% pour les filles versus 21.1% pour les garçons).

Et de façon surprenante, sur un des thèmes évoqués : Rupture sentimentale/deuil, on note que les garçons de moins de 16 ans sont nettement plus concernés (21.7% versus 7.5% pour les filles) et pour la violence, ce sont au contraire les filles qui l’évoquent le plus (19.6% versus 5,3% pour les garçons).

Suicide et appels tchat [2] en particulier :

• 44 % des appelants tchat ont moins de 25 ans.
• 20% des appels tchat évoquent le suicide contre 1,9% par téléphone.
Les jeunes s’expriment plus facilement par le tchat que par le téléphone, en particulier quand ils ont des pensées suicidaires.


Chiffres 2013

- Nombre d’appels totaux : (Téléphone et Internet) : 676 000 en 2013 versus 696 000 en 2012
- Nombre d’heures d’écoute : 160 000 versus 155 000 en 2012
- Nombre d’écoutants : 1 535 versus 1 464 en 2012
- Temps moyen d’un appel : 14 minutes 13 secondes versus 13mn 23s en 2012

Ainsi le nombre d’appels a légèrement diminué, mais le nombre d’écoutants et d’heures d’écoute a progressé. Ces chiffres s’expliquent donc par une hausse de la durée moyenne des appels. L’angoisse est sans doute aujourd’hui plus difficile à desserrer.

Sur le 1er semestre 2014, on note une hausse des appels de 1% versus 2013 et une progression de l’évocation du suicide de 0.3 point (2.2% versus 1.9%)

Vous avez apprécié cet article ? Soutenez Ressources Solidaires :

Participer


[1Avec quelques indications sur le premier semestre 2014

[2Nombre d’appels tchat en 2013 : 3 688 versus 3 108 en 2012 (+19%) malgré une ouverture limitée à 4 heures par jour par manque d’écoutants (écoute 24 h sur 24 au téléphone).

Notez cet article et partagez-le avec votre réseau

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Guillaume Chocteau (Ressources Solidaires)

Mots clés

Ailleurs sur le site...

Proposer un contenu

Offres en cours

Postuler à une offre Diffuser une offre

Réseaux sociaux