"Le tout et son contraire" ou le syndrome du verre à moitié vide (ou à moitié plein)...

Editoriaux des lettres d’information hebdomadaires
> "Le tout et son contraire" ou le syndrome du verre à moitié vide (ou à moitié plein)...

Publié le dimanche 15 septembre 2013

Nous le disions la semaine dernière, le monde associatif va mal côté "porte monnaie". Les acteurs associatifs sont très sollicités, crise oblige, avec des fonds en réduction, crise oblige. Et nous rapportions d’un côté la démarche de plusieurs grands réseaux associatifs qui oeuvrent au quotidien auprès des exclus (FNARS, secours catholique, Cimade, ...), et de l’autre le collectif des associations citoyennes avec leur appel contre la disparition des associations. Les premières ont rencontré le Président de la République pour demander des clarifications dans les positions et les réformes. En ces temps de crise pour tout le monde, "la politique actuellement menée par le Gouvernement manque d’une vision et d’affirmations claires des principes fondateurs d’une politique d’immigration favorisant le « vivre ensemble » dans notre pays" expriment elles. Le collectif quant à lui a lancé une campagne de communication / mobilisation du 14 au 22 septembre "pour exiger la reconnaissance du rôle des associations dans la société et le maintien des financements associatifs". Doléances et souhaits peuvent être relayés, actions et mobilisations, le tout avant un grand pique nique national les 21 ou 22 septembre.
Nous relayons avec plaisir la nouvelle campagne de communication de la Fédération Nationale d’Agriculture Biologique "Bio et local, c’est idéal". Manger bio rapporte ! Oui, cela rapporte pour l’environnement (évident), mais la FNAB explique également que changer sa consommation vers plus de bio permet aussi de créer plus d’emplois, de protéger sa santé et d’œuvrer pour un profond changement dans l’agriculture. Créer des emplois, protéger sa santé, consommer autrement, si cela ne relève pas d’une "certaine idée de l’économie sociale et solidaire"...
L’ESS apporte des solutions collectives à des besoins individuels, c’est son fondement de création et d’action. La Mutualité Française, fédération des mutuelles santé, porte en elle ce fondement. Assurer ensemble les risques individuels de santé. Et peser sur le paysage médical grâce à son poids économique et politique ! C’est le sens de la gestion des centres de santé qui "apportent une réponse à la problématique de l’accès social et financier aux soins", principale conclusion du rapport de l’Inspection générale des affaires sociales (Igas) sur "la situation économique et la place dans l’offre de soins de demain" des centres de santé, rendu public en juillet.
Le projet de loi de Benoit Hamon présenté au conseil des Ministres en juillet sera présenté en novembre aux sénateurs. La navette parlementaire jouant, on peut compter sur un loi voté en février 2014, avec des décrets d’application pour... En attendant, vous pouvez vous mettre dans la position des sénateurs et prendre connaissance de l’étude d’impact du projet de loi. Cela permettra de connaître ce que les parlementaires ont réellement en main, savoir de quoi vous pouvez parler dans les réunions "enfumées" (ce n’est pas une obligation, voire déconseillée) des militants de l’ESS (pour refaire le monde, et tout et tout) et surtout, pouvoir comparer à terme la volonté exprimée par les réseaux et le Ministre, et le résultat final après amendements et discussions.

Une réforme des retraites a nécessairement un impact sur le taux d’emploi de plus de 50 ans. Alors que la France souffre encore des effets dévastateurs des plans de départ en pré-retraite (qui a culturellement exclu les plus de 50 ans des politiques de recrutement), le dernier rapport de l’IGAS nous informe que " le taux d’emploi pour les 55-59 ans a progressé et atteint 64%, ce qui situe la France dans la moyenne européenne". On pourrait se réjouir si "le taux d’emploi des plus de 60 ans reste “très en retrait” de celui de l’Union européenne". Effet de seuil, "jeu" des paliers, c’est à lire en détail et en parallèle des questions sur la réforme 2013 des retraites.
Et côté début de vie professionnelle ? On se réjouissait la semaine dernière de chiffres encourageants sur le front de l’emploi des jeunes, cela n’exclut pas de rester vigilant surtout quand cela touche aux fonds publics via des emplois aidés. Michel Sapin le rappelle pour les emplois d’avenir "l’objectif des 100.000 emplois d’avenir sera atteint d’ici la fin de l’année" avec l’accompagnement et la formation comme pivots essentiels de la réussite du dispositif.
Notons (et félicitons) Alain Cordesse qui a été élu Président de l’UDES (Union des employeurs de l’économie sociale et solidaire), la nouvelle organisation patronale de l’ESS, issue de la fusion de l’USGERES et du Syneas (entre autres). Consolider et poursuivre sont les orientations du "nouveau" Président de ce syndicat qui a su trouver une place sur le banc des partenaires sociaux, malgré sa non représentativité légale.

La rentrée est faite et nous relançons les candidatures pour venir étoffer le réseau des correspondants de Ressources Solidaires. C’est toujours plus simple de faire à plusieurs que tout seul. N’hésitez pas à nous rejoindre pour devenir relais de l’ESS sur le terrain et sur ces pages !

Bonne lecture, bonne semaine...

Vous avez apprécié cet article ? Soutenez Ressources Solidaires :

Participer

Notez cet article et partagez-le avec votre réseau

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Guillaume Chocteau (Ressources Solidaires)

Mots clés

Ailleurs sur le site...

Proposer un contenu

Offres en cours

Postuler à une offre Diffuser une offre

Réseaux sociaux