Les accidents de la vie courante, un risque encore méconnu

Groupement des Entreprises Mutuelles d’Assurance
> Les accidents de la vie courante, un risque encore méconnu

Publié le mercredi 29 mai 2013

Alors qu’un accident domestique grave se produit toutes les 3 minutes en France, GEMA Prévention mène une enquête exclusive auprès des Français sur la perception des accidents de la vie courante en association avec l’institut de sondage OpinionWay et à l’agence Treize Articles.
Appelés AcVC, ces derniers se répartissent entre les accidents domestiques, les accidents survenant à l’extérieur, les accidents de sport et les accidents de vacances.
A partir des résultats de cette étude (qualitative et quantitative), GEMA Prévention vient de mettre en place des outils de communication innovants et attractifs afin de répondre au mieux aux besoins des parents : site internet plus clair et plus facile d’accès, page Facebook, brohure téléchargeable...

Le logement, le lieu de tous les dangers :

Un Français sur 5 estime qu’aucune pièce de la maison n’est dangereuse.
Le logement apparaît comme un endroit sécurisant et rassurant. Or, il peut se transformer en lieu de tous les dangers.
En effet, chaque jour, ce ne sont pas moins de 2 000 enfants
qui se blessent gravement à la maison.
Alors que le logement concentre la majorité des risques,
22% des personnes interrogées pensent qu’aucune des
pièces ne représente potentiellement un danger. Si les
Français identifient bien la cuisine comme étant l’endroit
de la maison le moins sûr (71% la mentionnent dont 59%
en premier), ils sous-estiment la dangerosité des autres
pièces.

En effet, 39% citent ensuite la salle de bains, 27% le garage,
16% le jardin, 7% le salon et 3% la chambre. Ces chiffres
attestent de la méconnaissance
des risques réels, puisque 21% des
accidents se produisent dans le
salon et que la chambre reste un
haut lieu de danger, notamment
pour l’enfant.

La prévention, d’abord une histoire de maman :

72% des Français affirment que la femme
est responsable de la prévention dans le foyer.
La majorité du panel attribue cette responsabilité aux
femmes, et plus particulièrement aux mères, à 54%
pour l’ensemble des Français et jusqu’à 63% lorsque
des enfants sont présents au sein du domicile ; une
mission qu’elles assument pleinement, à 77%.
Les mères de famille interrogées confirment qu’elles
ont « une volonté de contrôle plus importante ».
Pourtant 62% des hommes pensent qu’ils sont prioritairement en charge de la sécurité de la famille.

A chaque numéro d’urgence sa solution :

Seulement 11% des personnes interrogées
connaissent le numéro du centre antipoison.

Près d’un Français sur 5 ne connait pas le numéro d’appel des pompiers et un sur 4 ignore comment contacter la police ou le SAMU. Une proportion qui monte à
57% quand l’échantillon est interrogé sur le numéro
d’urgence 112 et à près de 90% pour les coordonnées du
centre antipoison. Alors même que dans les situations
d’urgence, chaque seconde est précieuse et que les
conseils prodigués par des professionnels en fonction du
type d’accident peuvent éviter des réactions inadaptées.

En conclusion...

Dans ce contexte, la connaissance des risques et la sensibilisation aux situations dangereuses sont les
moyens les plus efficaces de prévenir les accidents.
Les mères de famille interrogées dans l’étude reconnaissent qu’« on entend moins de choses sur les accidents domestiques ». Elles manifestent pourtant un intérêt certain pour les messages de prévention et reconnaissent la nécessité d’une sensibilisation.

Les mamans assurent

Membre fondateur du CLAC [1], signataire de la Charte de la prévention
des accidents de la vie courante,
GEMA Prévention propose de sensibiliser les mamans
(et les papas) aux situations dangereuses du quotidien
à travers son site internet
www.gemaprevention.com.

Grâce à des articles thématiques, des actualités et des
brochures à télécharger, chacun pourra découvrir les
risques par lieu, âge ou encore type d’activité, se protéger et protéger ses proches et adopter le bon comportement en cas d’accident grâce aux gestes qui sauvent.
Rappelons que GEMA Prévention et le CLAC se sont
mobilisés, sans succès, pour obtenir en 2011 et en
2013, le Label Grande Cause Nationale.
Pour accroitre l’impact de ses messages, GEMA Prévention investit les réseaux sociaux et déploie un
dispositif d’informations innovant pour sensibiliser
aux risques domestiques : « Les mamans assurent ».

Cette page Facebook, Les mamans assurent, invite les
mères de famille à partager de façon ludique et sym-
pathique leurs témoignages, « les bêtises mémorables
de nos petits et nos conseils de maman pour protéger
nos enfants au quotidien des dangers à la maison ! ».
Conçue comme une véritable communauté dédiée aux
mères d’enfants de 0 à 10 ans, elle leur permet de bénéficier d’informations (rappel de produits notamment), de
conseils préventifs en fonction de l’actualité, d’échanger,
de raconter leurs anecdotes, de poster des photos... et
de participer à des jeux-concours. Mise en ligne au mois
d’avril, la page Facebook « Les mamans assurent »
compte déjà plus de 6 000 fans.

Rendez-vous ici : https://www.facebook.com/lesmamansassurent

Vous avez apprécié cet article ? Soutenez Ressources Solidaires :

Participer


[1Collectif inter associatif de Lutte contre les Accidents de la vie Courante

Notez cet article et partagez-le avec votre réseau

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Frédéric Castelnau

Mots clés

Ailleurs sur le site...

Proposer un contenu

Offres en cours

Postuler à une offre Diffuser une offre

Réseaux sociaux