Les associations des Hautes-Alpes en danger

Union départementale de l’économie sociale et solidaire des Hautes-Alpes (Udess 05)
> Les associations des Hautes-Alpes en danger

Publié le lundi 11 juillet 2016

Plus de 90 participants, dirigeants bénévoles et professionnels, sont venus participer, ce jeudi 7 juillet, à la conférence de presse sur la situation des associations haut-alpines. Un rendez-vous organisé 8 jours après la réunion de plusieurs responsables associatifs du 29 juin et qui avait pour but de sensibiliser l’opinion publique sur la baisse des financements publics.

L’évènement avait lieu à Gap sur la place Saint Arnoux entre la préfecture et l’hôtel du département. L’objet était simple : sensibiliser sur la situation des associations impactées par la baisse des financements publics.

Le président de l’Udess 05 Jean-Claude Eyraud est intervenu en introduction pour rappeler l’importance des associations dans le département, notamment au niveau économique. Avec 5349 emplois dans le département (soit près de 10% de l’emploi total), le monde associatif est un pilier du développement territorial. Présent dans de nombreux secteurs d’activité, il est un garant essentiel du maintien des populations.

Néanmoins, plusieurs indicateurs témoignent d’une remise en cause de leur équilibre économique, souvent dépendant des financements des collectivités. Cette remise en cause traduit un désengagement de l’Etat en faveur de l’intérêt général.

J-C. Eyraud a également insisté sur l’incompréhension des responsables associatifs face à cette situation et au regard des discours des représentants de l’Etat.

Il a ainsi repris les propos du ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, Patrick Kanner qui est intervenu lors de la célébration du 1er juillet des 115 ans de loi 1901 :

« Je ne dirai jamais assez la reconnaissance que doit être celle de notre nation à l’égard du secteur associatif qui, dans ce contexte de tension extrême a incontestablement contribué à garder notre pays soudé ».

« Nous avons besoin, et je crois aujourd’hui plus qu’hier, d’un Etat fort. Mais nous avons aussi besoin d’une société civile dynamique. Nous devons penser notre organisation sociale à partir de la pluralité de ses forces vives ». Retrouver l’article.

Il a également cité plusieurs extraits du magazine du Département, « Vivre + haut », numéro 42 de janvier 2016 qui avait consacré 2 pages au monde associatif et à l’importance de l’engagement bénévole.

Puis plusieurs responsables et représentants associatifs sont venus témoigner :
- Jean Leduc, président du Comité départemental et sportif
- Catherine Clausier, coordinatrice pour le réseau Alpaje
- Aurélien Couédic, chargé de mission Vie associatif Adscb
- Catherine Leprince, Coodyssée
- José Orsini, président de la Fédération départementale Admr
- Claude Maumet, président de La petite ourse
- Les Pep

Un paper board avait été mis à disposition pour que les participants proposent des suites à donner à la démarche. Une réunion de concertation sera proposée très prochainement.


Voir en ligne : En savoir plus ?

Vous avez apprécié cet article ? Soutenez Ressources Solidaires :

Participer

Notez cet article et partagez-le avec votre réseau

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Territoires d’ESS

Mots clés

Ailleurs sur le site...

Proposer un contenu

Offres en cours

Postuler à une offre Diffuser une offre

Réseaux sociaux