Les assureurs se lancent timidement dans la finance solidaire

Finances solidaires / Micro crédit / monnaies solidaires / Fundraising
> Les assureurs se lancent timidement dans la finance solidaire

Publié le mardi 25 novembre 2014

L’épargne solidaire est encore une exception dans l’univers de l’assurance-vie, ce placement qui abrite la majeure partie de l’épargne financière des ménages en France, avec plus de 1 500 milliards d’euros sous gestion.

La Carac, une mutuelle qui gère la retraite des anciens combattants, avait été la première à s’y lancer, au milieu des années 2000, en instaurant un mécanisme de partage sur son contrat Entraid’Epargne. Un dispositif étendu depuis aux autres produits de la maison.

L’an dernier, c’est le Crédit agricole qui lançait son contrat solidaire. Celui-ci ne se contente pas d’un partage des frais ou des performances avec des associations ou des organismes solidaires : il consacre 5 % de son fonds en euros garanti au financement d’entreprises solidaires, et tous les fonds en unités de compte (donc sans garantie) intègrent aussi cette part de financement solidaire.


Voir en ligne : Le Monde du 09/10/14 par Eric Leroux

Vous avez apprécié cet article ? Soutenez Ressources Solidaires :

Participer

Notez cet article et partagez-le avec votre réseau

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Guillaume Chocteau (Ressources Solidaires)

Mots clés

Ailleurs sur le site...

Proposer un contenu

Offres en cours

Postuler à une offre Diffuser une offre

Réseaux sociaux