Les caves coopératives se rebiffent

Autres activités de production, de distribution et de consommation
> Les caves coopératives se rebiffent

Publié le mercredi 14 septembre 2016

De la cuvée tout juste correcte au cru soigné, le vin de coopérative a fait du chemin. Une mutation toujours en cours, fruit du labeur rigoureux des vignerons et d’un marketing efficace.

« Un vin de coopérative ? C’est le péché originel », s’amuse Jacques Berthomeau. Mais sur le sujet, l’homme n’a pas toujours manié l’ironie. Consultant en vin, il rédigea en 2001 un rapport qui fit frémir le monde vitivinicole français. Pointant du doigt « la coopération de clocher [qui] a fait son temps », il constatait que « sous les grandes ombrelles que sont nos appellations d’origine contrôlée [les fameuses AOC rebaptisées AOP en 2012] s’abritent des vins moyens, voire indignes de l’appellation ».


Voir en ligne : Le Monde du 11/09/16 par Pascal Galinier

Vous avez apprécié cet article ? Soutenez Ressources Solidaires :

Participer

Notez cet article et partagez-le avec votre réseau

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Guillaume Chocteau (Ressources Solidaires)

Mots clés

Ailleurs sur le site...

Proposer un contenu

Offres en cours

Postuler à une offre Diffuser une offre

Réseaux sociaux